Il n’y aura pas de représentant français le 7 avril prochain à Portland sur le parquet du Moda Center à l’occasion du Nike Hoop Summit. Et ce, après les participations de Tony Parker en 2000, Alexis Ajinça en 2007 et 2008, Nicolas Batum en 2007, Kevin Séraphin et Edwin Jackson en 2009, Maël Lebrun en 2010, Evan Fournier en 2011, Léo Westermann en 2012, Mouhammadou Jaiteh et Livio Jean-Charles en 2013, Damien Inglis en 2014 et Isaïa Cordinier en 2016

La liste des participants de la sélection mondiale pour l’édition 2017 a effectivement été dévoilée dans la journée. Aucun “frenchie” n’y apparait, malgré la présence d’une poignée de jeunes prospects NBA dans l’Hexagone.

Ntilikina décline l’invitation, Jeanne n’a jamais reçue la sienne

Pour entrer un peu plus dans les détails et explications de cette demi-surprise, il est probable que le meneur de jeu Frank Ntilikina (1m93, 18 ans) ait décliné l’invitation. Sacré MVP du dernier EuroBasket U18, l’intéressé est régulièrement scruté par l’ensemble des franchises NBA. Il possède déjà une cote intéressante (les prévisions l’annoncent au minimum dans le Top 15 de la prochaine draft) et va donc pouvoir rester concentré sur sa saison en club avec Strasbourg au lieu d’enchaîner les workouts dans l’Oregon pendant une semaine.

En ce qui concerne le cas Jonathan Jeanne (2m17, 19 ans), explication est différente. Il devrait lui aussi se présenter cette année à la grande messe du basket américain, et sa non-sélection s’expliquerait plutôt par une réponse négative du côté des organisateurs. D’après un article détaillé du site spécialisé DraftExpress, le pivot longiligne du Sluc Nancy souhaitait participer au Hoop Summit. Mais il s’est vu barrer par un refus…

Prêté au Sluc Nancy en cours d’année

Passé en cours de saison et sous forme de prêt du Mans Sarthe Basket, où il rongeait son frein sur le banc des professionnels tout en écrasant ses vis-à-vis dans le championnat Espoirs (14 points, 10 rebonds et 4 contres en 27 minutes de temps de jeu en moyenne par match), à la Lorraine pour évoluer à 100% en Pro A sous les ordres de Gregor Beugnot, le grand gabarit guadeloupéen a notamment inscrit le dunk de la victoire des siens le week-end dernier à Cholet.

S’il affiche son immense potentiel et s’affirme rapidement à ce niveau, il pourrait avoir un beau rôle à jouer dans la course au maintien du club nancéien. Et ainsi accroitre ses chances d’être drafté assez haut en NBA dès l’été à venir.