Pivot de petite taille, néanmoins très explosif et difficile à bouger dans la raquette, l’américain Michael Craion (1m95, 27 ans) a été recruté le 16 août dernier par le Cep Lorient, l’un des quatre promus en Nationale 1. Mais un improbable concours de circonstances a considérablement retardé son arrivée dans le Morbihan, son visa pour venir travailler en France n’ayant été validé qu’en milieu de semaine. Son absence a fortement handicapé sa nouvelle équipe durant la pré-saison mais n’a pas empêcher Lorient de l’emporter après prolongation face au GET Vosges vendredi soir (85-83) à l’occasion de la première journée de championnat. Craion, qui évoluait ces quatre dernières saisons en Islande où il dominait la compétition de la tête et des épaules (22.8 points, 11.2 rebonds, 2.5 passes décisives, 2.7 interceptions et 2.2 contres en moyenne par match) devrait donc être aligné dès samedi prochain sur le parquet du voisin quimpérois à l’occasion d’un derby breton qui s’annonce particulièrement électrique. Reste à savoir dans quelle état de forme, avec probablement seulement cinq jours d’entraînements collectifs dans les jambes.