Déjà l’an dernier, le Final Four de Nationale 2 avait connu un rebondissement de dernière minute dans l’organisation. La veille de la compétition, l’une des quatre équipes qualifiées, à savoir le PABA, avait déclaré forfait en raison d’importants problèmes financiers qui touchaient le club et qui ont conduit à une liquidation judiciaire. Le plateau final ne présentait alors que trois équipes (Caen, Berck et Vitré) et n’avait offert aux spectateurs que deux oppositions (au lieu de quatre prévues initialement). Une décision de dernière minute qui avait de quoi décevoir les nombreux supporters ayant fait un long déplacement pour encourager leur équipe favorite.
Cette année, cet événement regroupant le temps d’un week-end les quatre équipes qualifiées pour la Nationale 1, et qui décerne à son terme le titre de champion de France Nationale 2, a tout simplement été reporté, et l’organisation retirée à la ville hôte qui était Toulouse. Plusieurs éléments sont à l’origine de cette décision malheureuse. Tout d’abord, une affiche des quart de finale opposant en l’occurrence Rennes à Cognac ou Tours a été repoussée d’une semaine dans le calendrier en raison d’un conflit entre les deux équipes de la poule B. Ce report a donc logiquement entraîné également le report d’une semaine des demi-finale et de la finale prévues au départ les 4 et 5 juin 2016. Et il s’avère que le week-end suivant, la Ligue Midi-pyrénnées de basket-ball est déjà impliquée dans l’organisation d’un autre événement et ne peut pas en assurer deux simultanément.