Parier sur championnat de France de basketball
© Alan Le Bolloch / bolloch.com

Comment parier sur le championnat de France de basket-ball ?

Table des matières

Parier sur le championnat de France de basket-ball est un exercice assez difficile. Comme pour les autres compétitions sportives, il est impossible de prédire avec certitude le résultat d’un match. Néanmoins, le championnat français de basket possède plusieurs caractéristiques qui le distingue des autres ligues.

La première chose à savoir sur le championnat de France de basket-ball est qu’il est imprévisible. Toutes les équipes peuvent se battre entre elles. L’une de ses spécificités est que aucun club n’est intouchable. Le premier du classement peut s’incliner face à la lanterne rouge. c’est ce qui fait la magie du sport. Cependant, cette incertitude constante qui règne peut faire perdre beaucoup d’argent aux parieurs. Surtout ceux qui sont non-avisés.

Les avantages des équipes à domicile

Les équipes qui évoluent à domicile disposent d’un avantage certain. D’une part, elles sont habituées à jouer dans la salle du match. Les joueurs possèdent leurs habitudes et repères. Les encouragements du public jouent également un rôle important. Cela procure des ondes positives. Certains joueurs sont galvanisés par les cris de soutien et chants des supporters. De plus, les basketteurs locaux jouent devant leur famille et amis.

En outre, l’équipe adverse peut être déstabilisée par l’ambiance. Notamment sur la ligne de lancers-francs. Ainsi, ils peuvent laisser filer de précieux points en cours de route. A la fin du match, au moment de faire les comptes, ces tirs ratés peuvent peser lourd dans la balance.

Aussi, l’équipe recevante n’a pas la fatigue liée au déplacement. Les équipes qui ne disputent pas une prestigieuse coupe d’Europe voyagent habituellement en bus. Les trajets peuvent être très longs pour certains déplacements.

La cohésion d’équipe, un critère valable à tous les niveaux

Tous les ans, des équipes jugées inférieures sur le papier parviennent à battre des adversaires plus huppés. Le budget d’un club et le niveau de jeu individuel de ses employés ont leur importance pour obtenir de bons résultats collectifs. Mais cela ne fait pas tout !

Les équipes les plus riches et puissantes ne gagnent pas à tous les coups. Il ne suffit pas d’aligner les stars pour être compétitifs. Seules, Les individualités sont moins fortes que le collectif. Elles peuvent même faire perdre leur équipe si elles sont centrés sur leur performance.

Une bonne ambiance de groupe doit régner. C’est le secret de la réussite. Les joueurs locaux et étrangers doivent bien s’entendre sur le terrain. Et également en dehors, si possible. Si c’est le cas, chacun donnera le meilleur de soi même au service du collectif. Le coach doit être en mesure d’avoir la main mise sur l’équipe. Les problèmes d’egos sont fréquents dans les équipes alignants une multitude de joueurs huppés. Le rôle de l’entraîneur est alors primordial. Il doit gérer les égos de chacun et définir les rôles sans se mettre à dos ses joueurs.

L’importance de la profondeur de banc

La profondeur de banc dans un effectif est une composante d’une extrême importance. En cas de blessure, de fatigue ou de contre performance d’un joueur cadre, le fait d’avoir une multitude d’athlètes à disposition permet à une équipe de rester très compétitive. Avoir un certain nombre de remplaçants permet de faire tourner l’effectif, répartir les temps de jeu et reposer certains joueurs clés. Ainsi, aucun membre de l’effectif n’est surmené. Les risques de blessures sont diminués, même si le risque 0 n’existe pas.

Les autres faits à savoir pour parier sur le championnat de France de basket-ball

Le premier de la saison régulière remporte rarement les playoffs. Parier sur le championnat de France de basket-ball n’est donc pas évident. La saison régulière permet simplement de se qualifier pour les playoffs. Et de procurer l’avantage du terrain lors des phases finales. Les meilleures équipes du championnat, qui disputent plus de 70 matchs par saison, disposent d’une marge de manœuvre. Il est impossible pour un groupe de 10 à 12 joueurs d’enchaîner les victoires tout au long de l’année, sans connaître le goût de la défaite à un moment où un autre.

Physiquement et mentalement, il est impossible pour un athlète d’être tout le temps à 100% de ses capacités en jouant 2 à 3 matchs par semaine. Tous les matchs n’ont pas la même importance. Inconsciemment ou non, ils vont se relâcher lors de certains matchs. Les équipes qui ne disputent que le championnat, et qui se battent pour le maintien ou pour une place en playoffs, les attendent sur le qui vive. Affronter l’un des cadors fait partie des événements de l’année. Les meilleures équipes sont celles qui drainent le plus d’attention. Et donc du maximum de visibilité pour les athlètes. Les joueurs de l’équipe la moins compétitive sur le papier espèrent taper dans l’œil des grosses cylindrées en sortant une grosse performance.

En toute logique, ils les attendent le couteau entre les dents. Il n’est donc pas rare que de grosses équipes de fassent surprendre. Surtout en début de saison…

Ne pas prêter attention aux résultats de la pré-saison

Le collectif n’est pas encore parfaitement huilé. Les joueurs ne se connaissent pas encore très bien. Les automatismes ne sont pas en place. A ce sujet, les résultats des équipes en pré-saison sont presque insignifiants. Il s’agit de simples matchs d’entraînement. Quelques joueurs espoirs sont intégrés au groupe. D’autres éléments n’ont pas encore été recrutés. Les coachs ne dévoilent pas leurs systèmes de jeu à leurs futurs adversaires en championnat. Une équipe peut perdre pratiquement l’intégralité de ses matchs amicaux de pré-saison, et démarrer la saison en trombe. Et inversement. Une équipe invaincue durant le training camp peut commencer le championnat avec plusieurs défaites consécutives. Les paris sportifs sur le championnat de France de basket-ball ne sont donc pas forcément recommandés pendant le premier mois de compétition. Une période d’observation de plusieurs semaines permet de se faire une idée des forces en présence.

Estimer la réelle importance du match pour les deux équipes en présence

Clairement, être intraitable sur tous les tableaux relève de l’impossible pour une équipe disputant une coupe d’Europe. Surtout lorsque les temps de repos entre les matchs sont courts… Et qu’il y a un enchaînement de matchs à l’extérieur…

En championnat de France, lorsqu’elles affrontent des équipes du ventre mou ou de la zone rouge, les plus grosses cylindrées ne vont pas forcément remporter le match avec un écart conséquent. Mentalement et physiquement, elles pensent au prochain match. Les joueurs se préservent.

Les équipes les plus prestigieuses appuient sur l’accélérateur uniquement quand c’est nécessaire. Malgré leur niveau de jeu globalement supérieur, il peut néanmoins arriver qu’elles se fassent surprendre de temps à autre. Cependant, après une défaite, elles peuvent avoir envie de se venger sur le prochain adversaire. Et ainsi vouloir envoyer un signal fort à toutes les autres équipes du championnat. Pour se faire, elles vont se mettre en mode rouleau compresseur et ne laisser aucune chance à l’adversaire de croire à la victoire.