pôle espoir basket
© Alan Le Bolloch / bolloch.com

Comment intégrer un pôle espoir basket ?

Table des matières

🖊️ En manque d’inspiration pour créer des contenus de qualité (articles de blog, e-mails, etc.) ?

🤖 Testez gratuitement la puissance de l’IA avec l’outil Mark pendant 7 jours !

Intégrer un pôle espoir basket est l’une des étapes clés pour devenir basketteur professionnel. Elle précède l’entrée au Pôle France ou dans un centre de formation d’un club pro.

Présentation des pôles espoirs

En France, chaque ancienne région possède son pôle espoir basket. Cette structure forme au quotidien des jeunes sportifs à fort potentiel vers le haut niveau. Une dizaines d’heures d’entraînements intensifs et dédiés à la pratique du basket est programmée de façon hebdomadaire.

Chacun des pôles espoirs rassemble les douze meilleurs potentiels locaux de leurs générations, garçons et filles. La tranche d’âge concernée est celle de 13 à 14 ans. Elle correspond aux années de 4ème et de 3ème dans une scolarité classique. Les heureux élus sont accueillis du lundi au vendredi dans ce centre mêlant sport et études. Le week-end, les adolescents retournent dans le club dans lequel ils sont licenciés. Et ce, afin de disputer le championnat de France U15.

Voici la liste de l’ensemble des pôles espoirs basket en France :

  • Châtenay-Malabry et Eaubonne (ILE-DE-FRANCE)
  • Rennes (BRETAGNE)
  • Nantes (PAYS-DE-LA-LOIRE)
  • Wattignies (NORD/PAS-DE-CALAIS)
  • Strasbourg (ALSACE)
  • Metz (LORRAINE)
  • Rouen (HAUTE-NORMANDIE)
  • Caen (BASSE-NORMANDIE)
  • Dijon (BOURGOGNE)
  • Besançon (FRANCHE COMTE)
  • Poitiers (POITOU-CHARENTES)
  • Vichy (AUVERGNE)
  • Lyon et Voiron (RHÔNES-ALPES)
  • Montpellier (LANGUEDOC-ROUSSILLON)
  • Aix-en-Provence (PROVENCE)
  • Antibes (CÔTE D’AZUR)
  • Amiens (PICARDIE)
  • Toulouse (MIDI-PYRENEES)
  • Reims (CHAMPAGNE-ARDENNES)
  • Bourges (CENTRE)
  • Limoges (LIMOUSIN)
  • Mont-de-Marsan (AQUITAINE)

La concurrence pour entrer dans un pôle espoir basket

Pour de nombreux adolescents et adolescentes, intégrer un pôle espoir basket est un objectif. Les places étant limitées, cela restera un rêve inachevé pour la majorité d’entre eux. A moins d’être un prodige de la balle orange dans sa région, le fils ou la fille d’un ancien basketteur pro, ou encore de mesurer 2m00 à 12 ans, les chances d’être retenu dans la sélection finale sont minces. La concurrence est plus ou moins forte selon les pôles espoirs basket. Le bassin de population entre en compte. Mais aussi la qualité des entraîneurs locaux dans les clubs. Le basket est plus populaire dans certaines régions que d’autres. Tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Des compétitions entre les meilleurs joueurs des pôles espoirs basket sont organisées par les instances fédérales. On peut y voir l’écart de niveau qui règne entre certaines zones géographiques.

Les tests d’entrée au pôle espoir basket

Ne peut pas participer aux tests d’entrée dans un pôle espoir basket qui veut. Afin d’éviter de trop nombreuses candidatures, une pré-sélection de joueurs et joueuses est effectuée par les Conseillers Techniques Fédéraux. Ceux-ci ont pu voir évoluer les jeunes athlètes à l’occasion des tournois inter-comités et inter-régions. Faire partie des meilleurs éléments de son département est donc obligatoire. Pour savoir si vous êtes l’un d’entre eux, vous devez au préalable avoir été convié aux stages de sélection départementale U13. Si ce n’est pas le cas, vos chances d’intégrer un pôle espoir sont réduites. Pour les jeunes qui ont passé cette étape avec succès, les performances sportives et l’attitude affichée lors des matchs inter-régions seront décisives. Des entretiens individuels de motivation sont également organisés auprès des candidats. Au terme de tout cela, une décision sera prise.

Note pour les recalés

Les recalés des pôles espoirs peuvent se consoler. Le passage par un pôle espoir basket n’est pas un prérequis obligatoire pour devenir basketteur professionnel. Chaque année, les centres de formation de clubs pros recrutent des jeunes aux parcours atypiques. De jeunes lycéens passés par le niveau départemental ou régional ont réussi à franchir ce cap. Pour se faire, la plupart d’entre eux se sont démarqués lors de détections basket. De plus, être pensionnaire d’un pôle espoir basket ne veut pas dire que les portes du basket professionnel vont s’ouvrir à vous. De nombreux facteurs entrent en ligne de compte. Plus de la moitié des jeunes qui en sont membres ne deviendront pas sportif pro. Certains adolescents arrêteront même de pratiquer le basket dans les années suivantes.