🎁 Ebook : Comment devenir basketteur professionnel ?

La NBA est l’une des ligues sportives les plus suivies et donc des plus influentes dans le Monde. Avec 52,7 millions de followers sur Instagram, 31,7 millions sur Twitter, près de 39 millions de fans sur Facebook et 15,5 millions d’abonnés sur YouTube, le championnat nord-américain de basket-ball cartonne sur les réseaux sociaux. Adam Silver, le grand patron de la NBA, estime à 1,4 milliard le nombre global de personnes touchées à travers le monde par l’intermédiaire de ces plateformes digitales. Effectivement, dans le décompte, il faut aussi prendre en compte le fait que la NBA possède des bureaux à différents endroits de la planète, et que de nombreux comptes affiliés sont créés pour alimenter les fans internationaux en contenus dans leur langue.

La NBA ne cesse d’attirer de nouveaux passionnés au quotidien. A première vue, on est loin d’imaginer que plus de 90% d’entre eux n’ont jamais assisté dans leur vie à un match NBA. Et ce, plus précisément depuis les tribunes de l’une des vingt-neuf arenas (le Staples Center de Los Angeles est la seule infrastructure à héberger les rencontres à domicile de deux équipes NBA, à savoir les Lakers et les Clippers) accueillant les trente franchises composant la Grande Ligue. Le nombre est pourtant bien réel. Alors, pourquoi cette valeur numérique est si étonnante ?

Le public est très jeune

On parle du rêve américain. La NBA effectue un travail de storytelling remarquable. Les stars de la NBA font rêver les jeunes à travers les quatre coins de la planète. La chambre des jeunes passionnés est remplie de posters de leurs joueurs favoris. Ils espèrent un jour pouvoir les rencontrer ou fouler les parquets avec eux. Par ailleurs, en 2020, les États-Unis ne représentent que 4,2% de la population mondiale. Cela signifie que pour beaucoup d’adolescents dans le Monde, notamment dans les pays les moins développés, le fait d’envisager de voyager aux USA et d’assister à une rencontre NBA depuis les gradins est quelque chose d’utopique. Au du moins, tant qu’ils ne sont pas autonomes sur de nombreux plans.

Il est également de plus en plus international

Les téléspectateurs internationaux sont devenus plus nombreux que leurs homologues vivant aux Etats-Unis. La NBA est diffusée presque partout sur la planète. Il suffit d’une connexion internet pour consulter des centaines de milliers d’images et vidéos concernant le basket professionnel américain. Si elle rassemble une communauté de 1,4 milliard de personnes sur les réseaux sociaux à travers le globe, la NBA toucherait donc près de 18 habitants sur 100 au niveau mondial ! Ce qui est tout simplement astronomique ! Les 18 000 spectateurs qui s’amassent en moyenne chaque soir dans une salle NBA sont finalement bien peu par rapport à ceux qui suivent le même évènement, mais derrière un écran.

Un manque de moyen financier

Une soirée NBA représente un budget conséquent. Entre les billets de matchs, la place de parking, les boissons et la nourriture à consommer sur place, la facture peut rapidement monter au delà de 500 dollars pour une famille. Si l’on ajoute à cela les billets d’avion, les nuits d’hôtel et d’autres frais annexes liés à un voyage de grande ampleur, le budget explose. Se rendre aux USA pour assister à un match NBA est néanmoins le rêve ou le projet d’une vie pour certaines personnes. Ils veulent absolument vivre cette expérience pour assouvir leur passion de la balle orange. En conséquence, tout le monde ne peut pas concrétiser leur ambition. Mais on constate néanmoins un public de plus en plus international dans les salles NBA. Et ce, notamment dans les villes les plus touristiques telles que New York et Los Angeles.