Fans de basket, rendez-vous sur la boutique 3ptshot !

ad1

Preview NBA 19/20 : La fin du règne des Golden State Warriors

Publié par le 9 octobre 2019               

Le guide pour devenir basketteur professionnel à seulement 34,90 € 🏀

Comme dans la vie, tout a un début et une fin. La NBA, le célèbre championnat de basket-ball nord américain, n’échappe pas à cette règle puisqu’un nouveau cycle va y démarrer à la rentrée officielle des classes, à la fin du mois d’octobre. Vaincus lors des Finals en juin dernier par les Toronto Raptors alors qu’ils avaient constitué durant l’intersaison un cinq majeur inédit de All-Stars et remporté trois des quatre précédentes éditions du trophée Larry O’Brien, les Golden State Warriors n’ont pas été éparnés par des événements internes et externes lors des playoffs (blessures de DeMarcus Cousins, Klay Thompson et de Kevin Durant) puis au cours du marché des agents libres (départs de Cousins mais surtout de Durant et Iguodala vers de nouveaux horizons). En plus d’avoir laissé filer une nouvelle bague qui lui était promise, la franchise localisée à San Francisco va désormais se présenter très diminuée sur la ligne de départ. Si le coach Steve Kerr est toujours là, de même que le double MVP Stephen Curry ainsi que le couteau suisse Draymond Green, le shooteur d’élite Klay Thompson va devoir encore supporter de longs mois de convalescence. En outre, la recrue « phare » de l’été D’Angelo Russell, « échangée » avec KD aux Brooklyn Nets, ne présente pas le même calibre que l’ailier superstar, considéré par beaucoup comme l’un des deux meilleurs joueurs de la ligue en compagnie de LeBron James. Ainsi, même si elle devrait rester compétitive et assurer sa place pour les prochaines phases finales du championnat, la Dub Nation ne sera pas aussi puissante et redoutable qu’elle a pu l’être lors des trente six derniers mois.

Les cartes ont été redistribuées durant l’intersaison et bien malin sera celui qui sera en mesure de prédire le champion NBA de la saison 2019/2020, qui s’annonce particulièrement excitante sur les parquets. Les fans et dirigeants des franchises ont connu une free agency historique dans l’univers du basket professionnel américain. Les multiples mouvements ayant eu lieu depuis le 1er juillet 2019 ont renforcé encore un peu plus la conférence Ouest et promettent une saison régulière puis des playoffs aussi indécis que jamais. Néanmoins, plusieurs favoris se dégagent : tout d’abord les Los Angeles Lakers de l’indéboulonnable LeBron James qui, à la surprise générale, n’ont pas participé aux phases finales du championnat nord-américain en avril dernier. En ajoutant le pivot Anthony Davis dans leur roster, ils se retrouvent ainsi comme l’un des principaux favoris pour le titre. Mais il faudra sans aucun doute également compter sur leurs deux franchises rivales, à savoir les Los Angeles Clippers et les Boston Celtics. Invitée surprise des derniers playoffs, la première équipe citée a vu le duo Kawhi Leonard – Paul George les rejoindre cet été. Sacré MVP des Finals 2019 avec les Toronto Raptors, Kawhi Leonard tentera ainsi de remporter dans sa région natale un troisième titre de champion NBA avec une troisième équipe différente (il avait déjà remporté le titre avec San Antonio en 2014). En cas de succès, il s’agirait d’une véritable prouesse qui l’enverrait directement au Hall of Fame (Panthéon du basket américain) au terme de sa carrière. De leur côté, les Celtics restent une équipe historique et puissante de la NBA. Ils l’ont montré sur le marché des transferts en attirant dans leurs filets le meneur de jeu Kemba Walker suite au départ de Kyrie Irving à Brooklyn. Si le départ du pivot dominicain Al Horford à Philadelphie pourrait leur être préjudiciable dans la raquette lors de la course au titre, l’explosion prévue à l’aile de la jeune pépite Jayson Tatum devrait combler l’apport offensif de cette perte a minima durant la saison régulière. Les Nets et les Sixers ont eux aussi une bonne tête d’outsiders. Pour la franchise new yorkaise, cela dépendra de la date de retour de Kevin Durant, mais surtout de son état de forme et de l’alchimie créée au sein de l’équipe avec deux superstars réunies. Les concernant, après plusieurs années à avoir multiplié les défaites et occupé les profondeurs du classement, les 76ers ne cessent de monter en puissance, à gagner en expérience, et semblent être arrivés à maturité pour batailler pour le Graal. Éliminés la saison passée par le futur champion au stade des demi-finales de Conférence sur un shoot assassin inscrit à la dernière seconde du match 7, Ben Simmons, Joël Embiid et leur troupe auront soif de vengeance et peuvent clairement viser très haut. En cas de qualification pour les finales NBA, ils pourraient affronter un autre « contender » appartenant à la Conférence opposée. Avec l’arrivée de Russell Westbrook, qui a conclu les trois dernières saisons régulières avec un triple-double compilé en moyenne par match, la fusée Houston Rockets aimerait décoller vers l’espace mais devra faire extrêmement attention à ne pas exploser en vol. Effectivement, il n’y a qu’un seul ballon à partager sur le terrain, ce qui semble difficile à gérer lorsque l’on sait que deux des plus gros croqueurs de la ligue seront réunis sur la ligne arrière et vont donc plus ou moins manier le cuir sur chaque remise en jeu. Affaire à suivre… Du côté des autres candidats à l’Ouest, le Utah Jazz n’est pas en reste. L’équipe située à Salt Lake City s’est séparée durant l’intersaison de quelques éléments de valeur mais s’est globalement renforcée avec les signatures de Mike Conley et de Bojan Bogdanovic. A travers un collectif bien huilé et une défense de fer, la franchise emmènee par Donovan Mitchell et le français Rudy Gobert souhaitera imiter les Toronto Raptors sur le même modèle qui leur a permis de soulever le dernier trophée de champion. Enfin, sans faire de bruit, les Dallas Mavericks seront aussi à prendre très au sérieux. Le phénomène slovène Luka Doncic, élu rookie de l’année, attaquera sa deuxième saison dans la grande ligue. Son association avec le letton Kristaps Porzingis, de retour d’une saison blanche, devrait causer des dégâts dans les défenses adverses. En tous cas, si les pépins physiques les épargne, il s’agira sans aucun doute du duo d’européens le plus excitant à suivre lors de la passionnante saison à venir…

Les basketteurs américains racontent tout sur leur vie en Europe 🏀🇺🇸

⬇️ GO SHOPPING

ad1

Articles récents

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.