Fans de basket, rendez-vous sur la boutique 3ptshot !

ad1

Pro B : Le nouveau challenge de Kévin Thalien au HTV

Publié par le 15 août 2015               

Le guide pour devenir basketteur professionnel à seulement 34,90 € 🏀

A seulement 23 ans, le jeune meneur de jeu Kévin Thalien (1m90) va entamer à la rentrée prochaine sa quatrième saison en Pro B. Après avoir porté le maillot des JSA Bordeaux, du BC Orchies et dernièrement de l’Etoile Charleville-Mézières, il s’apprête à vêtir la tunique du HTV, deuxième de la saison régulière lors de l’exercice écoulé mais éliminé dès les quarts de finale des playoffs. Titularisé à 21 reprises en 2014/2015 et sortant de sa saison la plus aboutie individuellement (7 points, 2 rebonds et 2.7 passes décisives en moyenne par match) dans le monde professionnel, le principal intéressé va tenter de « confirmer la saison passée à Charleville » tout en essayant d’« être plus régulier ». « Ca va être un peu nouveau vu que je change de club et d’équipe mais je vais essayer d’être performant dès le début », poursuit-il avant de dévoiler les ambitions collectives de sa nouvelle écurie. « L’équipe n’est pas encore terminée mais l’effectif me semble pas mal. L’objectif, c’est le maintien. Normalement, ça devrait le faire ».
Il y a plusieurs années, Thalien faisait partie des dix plus grands espoirs du basket français de la génération 1992, finaliste malheureux du championnat d’Europe des moins de 20 ans en 2012. Un an plus tôt, alors qu’il n’était qu’en premier année espoir, ce poste 1 de grande taille a été élu MVP de la finale du Trophée du Futur avec le Sluc Nancy où il a été formé. Sérial shooteur, il a rapidement fait du tir primé son principal atout, terminant sa première saison pro avec le meilleur pourcentage de réussite derrière l’arc (48.6%) de la deuxième division française.
« En attaque, c’est vrai que le shoot à trois-points est ma force principale. J’aime bien tirer à longue distance, c’est vraiment ça que je préfère par rapport à un shoot basique ou au drive », avoue Kévin, qui envisage d’intégrer l’élite du basket français dans un futur plus ou moins proche. « Mon objectif sur le moyen terme, c’est de confirmer en Pro B que je peux jouer, que je suis un bon joueur à ce niveau. Mais aussi essayer d’attirer l’attention d’un club de Pro A. Je pense que je peux encore progresser et que j’ai les moyens d’y évoluer dans les années à venir ».

Les basketteurs américains racontent tout sur leur vie en Europe 🏀🇺🇸

⬇️ GO SHOPPING

ad1

Articles récents

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.