🛒 Fans de basket, rendez-vous sur la boutique en ligne des basketteurs ! 🏀 🔥

ad1

Quels impacts sur la Pro A aura la reprise de la saison NBA ?

Publié par le 27 novembre 2011               

Le guide pour devenir basketteur professionnel 🏀 📚

Passons en revue les équipes de Pro A où des joueurs évoluant d’habitude dans la “grande ligue” sont présents afin d’évaluer les conséquences du retour des NBAers aux États-Unis sur notre championnat.

BCM Gravelines Dunkerque

Auteur de très bonnes séquences de jeu en Pro A ainsi qu’en Eurocup, Pape Sy (10.6 points, 1.6 rebond et 0.7 passe décisive en seulement 14.3 minutes de moyenne sur 7 matchs) va quitter les Nordistes mais l’équipe n’a pas été construite principalement autour de lui. Quant au potentiel futur joueur NBA Xavier Silas (le fils de l’ancienne gloire des San Antonio Spurs, James Silas), il devrait effectuer très prochainement le camp d’entrainement des Philadelphia 76ers. Excellent en matchs de pré-saison, il n’a pas confirmé par la suite. Ses minutes sur le parquet étant aussi assez limitées. Le BCM devrait donc normalement continuer sur sa lancée de ce début de championnat encourageant tant en Eurocup (2 très larges victoires pour 0 défaite), qu’en Pro A (une rencontre perdue en 8 matchs).

Sluc Nancy

Nicolas Batum aura été l’élément majeur du Sluc Nancy

Avec le Nigérian Akin Akingbala, Nicolas Batum est LA star de son équipe. MVP du trophée des champions pour son premier match dans le championnat Français après son départ à Portland, il a enchaîné les gros cartons : 17 points, 5 rebonds et 6 passes décisives (20 d’évaluation) pour le compte de la première journée, puis 21 pions, 6 rebonds et 5 caviars délivrés lors du choc contre l’Asvel de Tony Parker et de Ronny Turiaf. En Euroleague, il a été élu 2 fois consécutivement MVP de la journée, ce qui est un événement très rare. De même, c’est lui qui a été le fer de lance de cette équipe lorsqu’ils furent malmenés par leur adversaire du jour. La semaine dernière, “Batman” retrouvait son club formateur et avait visiblement à cœur de ramener la victoire (ses stats en témoigne : en 40 minutes de jeu, Nico a planté 24 points accompagnés de 9 rebonds et de 3 passes décisives pour 31 d’éval finale, soit sa meilleure perf en Pro A) et ainsi conserver une invincibilité depuis le début du championnat. Mais les joueurs du MSB en auront décidé autrement. Les deux week-end précédents ce match, ce fut aussi deux fois un 28 d’évaluation inscrit sur la feuille de stats en faveurs de Nicolas. Pour ce qui sera peut être son ultime match avec le Sluc, il a encore survolé une fois de plus le match avec 27 points, 7 rebonds et 5 passes décisives pour 34 d’évaluation. Le joueur des Portland TrailBlazers est tout simplement indispensable à cette équipe de Nancy s’ils veulent accrocher le Top 16 en Euroleague. Au niveau collectif, la différence du niveau de jeu fourni jusque là par les Nancéiens devrait se faire sentir dans les semaines à venir en espérant que ce ne soit pas le début d’une crise.

SIG Strasbourg

Actuellement sixième à égalité de victoires/défaites avec quatre autres formations de Pro A, l’équipe coachée par Vincent Collet dispose de deux rookies NBA dans son effectif : Lavoy Allen (Philadephia 76ers) et Justin Harper (Orlando Magic). Très utilisés et performants (25.5 minutes et 15.6 d’éval de moyenne pour le premier, 28.6 minutes et 13.3 d’éval pour le second), la SIG va devoir se mettre rapidement à la recherche de leur remplaçant respectif. Cela ne va pas être une chose facile au vue du niveau affiché par les deux joueurs. Strasbourg va donc devoir compter principalement sur ses JFL pour garder leur niveau de jeu affiché et espérer accrocher les play-offs en fin de saison.

ASVEL Lyon-Villeurbanne

C’est ce que les Villeurbannais devaient redouter le plus depuis les arrivées de Tony Parker et de son pote Ronny Turiaf : la reprise de la saison NBA. Maintenant que l’on y est, on peut se demander sérieusement ce que va devenir cette équipe très jeune mais au talent certain. Tout d’abord confronté par des problèmes aux rebonds, le meneur superstar des Bleus avait fait appel à un renfort de taille qui n’est autre que le pivot Français remplaçant des New York Knicks. Une fois cette difficulté réglée, les victoires ne se sont pas enchaînées (deux défaites consécutives en Pro A et une victoire à l’arrachée en Eurocup face à Valence grâce notamment aux 40 points du patron Tony). La “Parker dépendance” y règne trop souvent chez les “verts” de la même façon qu’en équipe de France. La majorité de ses matchs remportée, l’Asvel les doit au meneur de jeu des San Antonio Spurs qui est la plupart du temps “on fire” dans le “money time” (comprendre les deux dernières minutes de la rencontre). Les départs de nos deux Français évoluant en Amérique va permettre aux jeunes d’avoir plus de responsabilités mais quant sera t-il des résultats à venir ?

STB Le Havre

Le début de saison des Normands n’est pas faramineux : 2 victoires pour 6 défaites. Depuis l’arrivée du natal Ian Mahinmi, les résultats du club sont assez équilibrés (une victoire contre l’ogre Villeurbanne et deux défaites dont une honorable à l’extérieur contre Cholet Basket où il est très difficile de gagner dixit Tony Parker). Son retour à Dallas devrait ramené Le Havre à son habitude : une équipe très moyenne qui va lutter pour rester en Pro A.

HTV Hyeres-Toulon

Déjà au bord du gouffre (dernier de la Pro A ex-æquo avec quatres autres clubs sans compter le retrait très probable de 3 précieux points sur le classement pour avoir mentis sur ses comptes à la FFBB à propos de la saison 2010/2011), le club du Sud-Est de la France va, à moins d’un incroyable renversement de situation, évoluer en Pro B l’an prochain. Le pivot Français des Toronto Raptors, c’est à dire Alexis Ajinça, a accepté le temps du lock-out de venir aider son ancien club mais la levée de la grève en NBA va en décider autrement sauf si le joueur de 2 mètres 15 décide de rester en côte d’azur. En effet, n’étant pas sous contrat avec la NBA, il est libre de signer où il le souhaite. Mais les dernières performances du natif de Saint-Étienne n’ont pas dû passer inaperçus de l’autre côté de l’Atlantique et il se pourrait bien qu’un contrat ou un essai dans une franchise Américaine s’offre à lui prochainement. Lors de sa première rencontre disputée avec le HTV, il a empoché l’une des deux seules victoires de ce dernier presque à lui tout seul : sa compilation de 19 points, 13 rebonds et 2 passes décisives pour 31 d’évaluation aura mis à bout le PB86 de Poitiers. Puis, hier soir, il a de nouveau enchaîné une prestation impeccable (23 points, 7 rebonds et 7 contres) lors du duel face à son ancien coéquipier à Dallas, Ian Mahinmi. A noter que l’énorme claque reçue le week-end dernier en son absence par le BCM Gravelines (106 – 57) est bien plus qu’inquiétante …

⬇️ GO SHOPPING

ad1

Articles récents

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.