🎁 Vos maillots et produits NBA préférés en promotion sur Fanatics !

La retraite sportive est souvent redoutée chez tous les athlètes. Parfois, elle est imprévisible et imposée. Cela peut notamment être le cas lorsqu’une très grave blessure inattendue arrive, ou que plus aucun club ne souhaite s’attacher les services d’un joueur.

Le danger principal réside dans le fait que tous les basketteurs professionnels ne sont pas préparés à leur après-carrière. Une fois leurs baskets raccrochées, un certain nombre d’entre eux ne savent pas dans quel(s) domaine(s) se diriger. Même si des actions de sensibilisation et que des formations sont de plus en plus proposées par le syndicat des joueurs, finalement assez peu d’athlètes décident de franchir le pas en reprenant des études en parallèle de leur statut de sportif professionnel.

Basketteur professionnel et études, deux activités difficiles à concilier

Au moment de la signature de son premier contrat en tant que basketteur professionnel, ou même lors de la saison précédent cet évènement, il est déjà très difficile voir impossible pour un jeune athlète de poursuivre un cursus scolaire. Et ce, aussi bien en présentiel sur les bancs de l’école que par correspondance depuis son domicile.
Les exigences du basket professionnel au plus haut niveau, principalement en début de carrière, ne sont pas compatibles avec une autre activité demandant beaucoup d’investissement en temps et concentration entre autres.
Néanmoins, en prenant de l’âge et/ou en raison de divers évènements de la vie (comme par exemple moins de responsabilités sur le terrain, une grosse blessure qui tient éloignée des parquets durant une certaine période, ou tout simplement ressentir le désir de découvrir autre chose que le basket, etc.), certains décident de franchir le pas et d’entamer un processus de reconversion.

La redoutable « petite mort » du sportif

Trouver le moment opportun pour mettre un terme à sa carrière de basketteur professionnel n’est pas toujours évident. Vivre de sa passion est quelque chose de formidable. Les salaires proposés et les avantages en nature dans le secteur du sport pro sont attirants. De plus, être un athlète professionnel offre un certain statut social qui va vous rendre attractif auprès d’un certain nombre de personnes. Une fois à la retraite, vous allez certainement perdre de tout ça. Il est inévitable que moins de gens vous porteront de l’intérêt.

Beaucoup aussi redoutent la « petite mort », celle dont l’on entend beaucoup parler dans le milieu du sport professionnel. Il faut avoir conscience que les athlètes pros pratiquent au quotidien et à haute dose un sport depuis leur adolescence. Du jour au lendemain, tout s’arrête lorsqu’ils décident de se retirer. S’ils ne possèdent pas une famille et un entourage sains pour les aimer et les entourer, et qu’ils n’ont aussi pas développé d’autres centres d’intérêt durant leur vie, alors leur avenir s’annonce compliqué sur beaucoup de plans, notamment émotionnel. Il n’est pas rare de voir des athlètes partir en dépression.

Toutes les fins de carrière ne se ressemblent pas

Certains voudront pousser au maximum, en prenant le risque d’abimer leur corps, pour continuer à engranger des dollars ou des euros. D’autres satureront de cet univers et quitteront soudainement le milieu. Une formidable opportunité de reconversion peut aussi se présenter à un moment T. Et comme le train ne passe parfois qu’une fois, certains ne prennent pas le risque de le laisser filer et montent dedans.

Comme évoqué précédemment, cette décision de stopper le basket professionnel peut intervenir à la suite d’une grave blessure ou d’une accumulation de pépins physiques qui ne vous permettent plus d’évoluer à très haut niveau. Cela peut être le cas si la douleur ressentie est intense dès que vous commencez à fouler les parquets.

De toute évidence, un athlète ne peut pas être physiquement au top toute sa vie. Sa carrière va connaitre son apogée, puis va commencer à décliner au bout d’un certain temps. A ce moment là, descendre progressivement de division dans un championnat tout en préparant sa reconversion professionnelle à côté durant son temps libre semble être une excellente alternative pour amorcer un changement de vie sur le court/moyen terme. Cela permet au sportif de se sentir toujours utile et performant sur un terrain, et de ne pas se retrouver sans projet professionnel une fois qu’il aura définitivement décidé de se retirer du basket en tant que joueur.