Euroleague TV
© Alan Le Bolloch / bolloch.com

Comment regarder tous les matchs d’Euroleague en France ?

Table des matières

L’Euroleague regroupe la crème de la crème du basket européen. C’est l’équivalent de ce qu’est la Ligue des Champions en football. En effet, ce championnat de très haut niveau rassemble les dix-huit meilleurs clubs professionnels du Vieux Continent. Pas moins de dix pays sont représentés : Allemagne, Turquie, France, Italie, Espagne, Russie, Israël, Serbie, Grèce et Lituanie.

De nos jours, la Turkish Airlines Euroleague est réputée comme étant la deuxième meilleure compétition de basket-ball au Monde. Seule la NBA se positionne devant elle. A l’image des rencontres organisées par la Grande Ligue américaine, le spectacle est au rendez-vous chaque semaine. Et ce, à l’occasion des confrontations entre les plus grandes équipes d’Europe. Il est vrai que le type de jeu pratiqué diffère du basket américain. Néanmoins, il n’empêche que les amateurs et spécialistes de basket-ball se régalent devant le contenu proposé. Les systèmes de jeu sont plus poussés, les défenses sont resserrées. Le jeu collectif prime sur les individualités. En Euroleague, chaque match compte. Chaque erreur est sanctionnée par l’adversaire. En outre, par rapport à la NBA, les horaires des matchs d’Euroleague sont plus accessibles aux passionnés de la balle orange vivant en France.

L’offre Euroleague TV

Depuis plusieurs années, l’Euroleague a mis en place son propre League Pass. Celui-ci permet de visionner en direct et en replay tous les matchs de toutes les équipes. Et ce, de façon illimitée. Financièrement, il vous en coûtera seulement 79.99 euros à l’année ou 9.99 euros par mois, selon la formule choisie. En déboursant donc moins de 100 euros par an, vous aurez accès à l’ensemble des rencontres disputées en Euroleague. Soit plus de 300 matchs ! Les matchs d’Eurocup, la petite soeur de l’Euroleague, sont également inclus dans l’offre. Le Paris Basketball et la JL Bourg-en-Bresse sont les deux représentants français de la C2 européenne en 2022/2023. Les commentaires des matchs sont assurés en anglais par des spécialistes du basket européen. Un régal !

L’Euroleague TV est disponible sur ordinateur, smartphone et tablette. Les abonnés ont la possibilité d’afficher jusqu’à quatre matchs simultanément sur un écran. Du contenu exclusif, telles que des interviews d’avant et d’après match, est offert.

Pour ne rien rater des performances des clubs français en Euroleague, vous trouverez ci-dessous leur calendrier complet.

Le programme des matchs de LDLC ASVEL

LDLC ASVEL - Euroleague TV

– Milan le 6 octobre 2022 (domicile).

– Valence le 14 octobre 2022 (extérieur).

– Fenerbahce le 18 octobre 2022 (extérieur).

– Maccabi Tel-Aviv le 20 octobre 2022 (extérieur).

– Baskonia le 28 octobre 2022 (domicile).

– Virtus Bologne le 4 novembre 2022 (extérieur).

– Zalgiris Kaunas le 10 novembre 2022 (domicile).

– Etoile Rouge de Belgrade le 17 novembre 2022 (extérieur).

– FC Bayern Munich le 23 novembre 2022 (domicile).

– Panathinaikos le 25 novembre 2022 (extérieur).

– AS Monaco le 1er décembre 2022 (domicile).

– FC Barcelone le 9 décembre 2022 (extérieur).

– Partizan Belgrade le 13 décembre 2022 (domicile).

– Olympiakos le 15 décembre 2022 (domicile).

– Real Madrid le 22 décembre 2022 (extérieur).

– Alba Berlin le 30 décembre 2022 (domicile).

– Anadolu Efes Istanbul le 6 janvier 2023 (extérieur).

– FC Barcelone le 11 janvier 2023 (domicile).

– Valence le 13 janvier 2023 (domicile).

– Milan le 20 janvier 2023 (extérieur).

– Fenerbahce le 26 janvier 2023 (domicile).

– Partizan Belgrade le 31 janvier 2023 (extérieur).

– Virtus Bologne le 3 février 2023 (domicile).

– AS Monaco le 10 février 2023 (extérieur).

– Anadolu Efes Istanbul le 24 février 2023 (domicile).

– Real Madrid le 3 mars 2023 (domicile).

– FC Bayern Munich le 7 mars 2023 (extérieur).

– Zalgiris Kaunas le 9 mars 2023 (extérieur).

– Panathinaikos le 17 mars 2023 (domicile).

– Maccabi Tel-Aviv le 23 mars 2023 (domicile).

– Olympiakos le 29 mars 2023 (extérieur).

– Etoile Rouge de Belgrade le 31 mars 2023 (domicile).

– Baskonia le 6 avril 2023 (extérieur).

– Alba Berlin le 13 avril 2023 (extérieur).

Le programme des matchs de l’AS Monaco Basket

AS Monaco Basket - Euroleague TV

– Virtus Bologne le 7 octobre 2022 (extérieur).

– Anadolu Efes Istanbul le 13 octobre 2022 (domicile).

– Maccabi Tel-Aviv le 18 octobre 2022 (extérieur).

– Panathinaikos le 21 octobre 2022 (extérieur).

– Olympiakos le 27 octobre 2022 (extérieur).

– Etoile Rouge de Belgrade le 3 novembre 2022 (domicile).

– Valence le 11 novembre 2022 (extérieur).

– Baskonia le 18 novembre 2022 (domicile).

– Fenerbahce le 22 novembre 2022 (domicile).

– FC Bayern Munich le 25 novembre 2022 (domicile).

– LDLC ASVEL le 1er décembre 2022 (extérieur).

– Real Madrid le 8 décembre 2022 (extérieur).

– FC Barcelone le 14 décembre 2022 (domicile).

– Alba Berlin le 16 décembre 2022 (domicile).

– Milan le 23 décembre 2022 (extérieur).

– Zalgiris Kaunas le 29 décembre 2022 (domicile).

– Partizan Belgrade le 5 janvier 2023 (extérieur).

– Olympiakos le 10 janvier 2023 (domicile).

– Etoile Rouge de Belgrade le 12 janvier 2023 (extérieur).

– Fenerbahce le 19 janvier 2023 (extérieur).

– Milan le 26 janvier 2023 (domicile).

– Alba Berlin le 1er février 2023 (extérieur).

– Real Madrid le 3 février 2023 (domicile).

– LDLC ASVEL le 10 février 2023 (domicile).

– FC Barcelone le 24 février 2023 (extérieur).

– Maccabi Tel-Aviv le 2 mars 2023 (domicile).

– Panathinaikos le 8 mars 2023 (domicile).

– Baskonia le 10 mars 2023 (extérieur).

– Virtus Bologne le 16 mars 2023 (domicile).

– Valence le 24 mars 2023 (domicile).

– Zalgiris Kaunas le 29 mars 2023 (extérieur).

– FC Bayern Munich le 31 mars 2023 (extérieur).

– Partizan Belgrade le 7 avril 2023 (domicile).

– Anadolu Efes Istanbul le 14 avril 2023 (extérieur).

Euroleague : Les points communs et différences entre l’ASVEL et Monaco

Pour la première fois depuis la saison 2015/2016, deux clubs français participent à l’Euroleague. A l’époque, le Limoges CSP et la SIG Strasbourg représentaient l’élite tricolore au plus haut niveau européen. Désormais, LDLC ASVEL et l’AS Monaco sont les deux têtes d’affiches du basket français en Europe. Alors qu’une qualification en playoffs de la compétition semblait irréaliste six ans en arrière pour une équipe française, ce n’est aujourd’hui plus le cas. Les meilleures écuries de l’Hexagone ont considérablement haussé leur niveau de compétitivité. Elles font désormais parties du gratin du basket européen. Néanmoins, la stratégie des Villeurbannais et des Monégasques s’oppose dans leur quête du Top 8. Voici les points communs et différences entre l’ASVEL et Monaco en Euroleague.

asvel monaco euroleague

Effectif

Au niveau de leur effectif, on retrouve à la fois des divergences et ressemblances. L’ASVEL fait jouer un maximum de joueurs français. Tandis que Monaco s’appuie principalement sur les basketteurs étrangers. La stratégie mise en place est différente. Cette différenciation se trouve également dans le coaching staff, le management et la présidence. Le coach de l’ASM est serbe, ses assistants sont également originaires de l’Europe de l’Est. Le nouveau président est hongrois, le général manager est ukrainien.

Des points communs entre LDLC ASVEL et l’AS Monaco, on en recense quelques uns. Les deux équipes visent le titre de champion de France. Elles jouent sur deux tableaux, le rythme est intense. ASVEL et Monaco sont les deux organisations sportives les plus puissantes financièrement de l’Élite française. Elles possèdent un effectif à rallonge. Le club villeurbannais dispose de quatorze joueurs dans son effectif quand Monaco en compte douze. Elles aussi ont plusieurs anciens joueurs passés par la NBA dans leur effectif. Nando De Colo, Joffrey Lauvergne et Yves Pons du côté de Lyon-Villeurbanne. Mike James, Donta Hall, Elie Okobo, Jordan Loyd et Donatas Motiejunas chez les monégasques.

Public

Concernant le public, LDLC ASVEL et AS Monaco parviennent à remplir leur antre lors de la plupart des rencontres d’Euroleague. Le soutien indéfectible des supporteurs à domicile les aide à aller chercher des victoires de prestige face à des grands d’Europe. Il est évident qu’une salle bouillante acquise à la cause d’une équipe à son impact sur le résultat d’un match. Villeurbannais et Monégasques possèdent leurs propres groupes de supporters. Chacun assure l’ambiance lors des matchs d’Euroleague à la maison.

Licence permanente en Euroleague vs obligation de résultats

Tous les clubs d’Euroleague ne disposent pas du même statut dans la compétition. Les plus puissants économiquement disposent d’une licence à vie. D’autres, comme LDLC ASVEL, sont assurés d’avoir leur place pour dix ans. Enfin, une poignée d’équipes ont l’obligation d’atteindre le Top 8 de la compétition pour renouveler leur ticket pour la saison suivante. C’est le cas de l’AS Monaco. Le vainqueur de l’Eurocup 2021 n’a pas le choix. Contrairement au club présidé par Tony Parker, la Roca Team doit absolument se qualifier pour les playoffs afin de conserver sa place en Euroleague.

Les bonnes raisons de regarder l’Euroleague

Voici cinq bonnes raisons de suivre ce championnat passionnant de basket-ball européen.

La meilleure compétition au monde derrière la NBA

Comme en témoigne le partenariat signé avec l’entreprise privée IMG, un contrat à hauteur de 872 millions d’euros sur 10 ans, l’Euroleague et ses clubs ont des moyens financiers puissants. Ils peuvent s’offrir des stars de la balle orange. Mais aussi retenir la majorité de ses meilleurs éléments d’une saison à l’autre.

Certaines gloires européennes refusent effectivement les offres en provenance de la NBA. Et ce, en raison de salaires plus attractifs proposés sur le Vieux Continent. Cela n’empêche cependant pas l’Euroleague d’alimenter aussi chaque année le réservoir NBA. De nombreux jeunes talents sont draftés. D’autres cèdent à ses sirènes, après avoir excellé durant plusieurs années au plus haut niveau européen… Ce fût notamment le cas du croate Dario Saric et du letton Davis Bertans. Ces deux prodiges européens ont vu leur nom être appelé en NBA, respectivement à la draft 2014 et 2011. Et à l’instar de Malcolm Delaney, qui a débuté sa carrière professionnelle à l’Élan Chalon-sur-Saône avant de signer un contrat avec les Atlanta Hawks, les basketteurs américains n’hésitent désormais plus à venir exercer leur profession en Europe. Cela, afin d’y obtenir de l’exposition dans un objectif d’attirer l’œil des recruteurs de la grande ligue nord-américaine.

En outre, la différence de niveau se resserre également d’année en année entre les deux meilleures ligues au Monde. Au cours de la dernière décennie, on a pu assister à la défaite du Oklahoma City Thunder face au Real Madrid (142-137). Puis à la courte victoire de la franchise NBA sur le parquet de Barcelone (89-92) lors de leur tournée en Espagne.

regarder Euroleague - bonnes raisons

Du basket structuré… et spectaculaire

Disputer l’Euroleague et y être compétitif nécessite une intelligence de jeu au dessus de la moyenne. Contrairement à la NBA, où les qualités physiques et athlétiques des basketteurs priment la plupart du temps sur le reste des aspects. Le gratin du basket européen y est rassemblé. Il est certain que mis à part les stars, un bon nombre de joueurs américains évoluant dans la grande ligue y trouveraient leur place avec difficultés.

Et qui dit Euroleague ne dit pas jeu académique sans spectacle. Bien au contraire. Dunks, alley-oops, buzzer beater, paniers longue distance, contres ou encore crossovers dévastateurs sont au programme de nombreuses rencontres. La puissante NBA envie d’ailleurs par exemple les passes aveugles de Milos Teodosic ou encore les qualités de Vasilije Micić. Mais ceux-ci préfèrent actuellement régaler en Europe et engranger quelques millions d’euros avant d’éventuellement céder aux contrats à 8 chiffres que leur proposera les franchises US. Amateurs de show, vous allez être servi !

Des ambiances inégalables en Euroleague

Même s’il est vrai que ce n’est pas le cas pour toutes les équipes participant à la compétition, l’Euroleague contient des clubs soutenus par une dizaine de milliers de spectateurs qui font vibrer les enceintes sportives à coups de chants et autres attitudes bruyantes. On pense notamment au Zalgiris Kaunas et sa salle pleine à craquer (capacité de 15 600 places) mais surtout à l’Etoile Rouge de Belgrade et ses supporters fanatiques, qui vivent au rythme des matchs de leur équipe favorite et qui n’hésitent pas à la suivre en déplacement lors des rencontres disputées à l’extérieur. Des ambiances et une ferveur que l’ont ne retrouvent ni en France (sauf le Limoges CSP qui peut rivaliser mais à une autre échelle), ni vraiment en NBA.

Des français qui cartonnent en Euroleague

L’Euroleague n’a jamais compté autant de basketteurs français qu’aujourd’hui ! Au total, on recense pas moins de 26 tricolores en Euroleague pour débuter la saison 2022-2023. Cela est notamment dû à l’excellence de la formation française. Mais aussi à la présence de deux clubs du championnat de France au plus haut niveau européen ! L’ASVEL et l’AS Monaco possèdent chacun au moins cinq joueurs français dans leur effectif.

Parmi les français les plus expérimentés en Euroleague, on retrouve Nando De Colo. Ce cadre de l’équipe de France a remporté plusieurs fois la compétition européenne reine. Le tout en étant élu meilleur joueur du championnat. Au niveau des arrières, il y a également le breton Fabien Causeur et le guadeloupéen Rodrigue Beaubois. Comme leur compatriote De Colo, les deux hommes ont déjà soulevé le trophée suprême en Euroleague. Respectivement avec le Real Madrid et l’Anadolu Efes Istanbul.

Le meneur de jeu Thomas Heurtel est l’un des meilleurs passeurs de l’Histoire de l’Euroleague. Quant à lui, l’intérieur Joffrey Lauvergne a déjà été meilleur rebondeur de la saison régulière.

Un nouveau format alléchant

Fini une compétition à 24 équipes et une première phase de poule composée de quatre groupes de six clubs. Le Top 16, seconde phase auquel le Top 4 de chaque groupe était qualifié et dispersé en deux poules de 8 équipes, est également supprimé. Les 18 meilleures équipes d’Europe s’affrontent désormais en intégralité les unes contre les autres, en matchs aller-retour, pour disputer une véritable saison régulière s’étalant des mois d’octobre à avril. Ensuite, prendrons place les quarts de finale de l’Euroleague avec uniquement les équipes classées de 1 à 8 à l’issue de la saison régulière. Tels des playoffs, le 1er affrontera le 8ème, le 2ème croisera avec le 7ème, le 3ème défiera le 6ème et le 4ème rencontrera le 5ème. Dans chaque opposition, la première écurie à remporter trois rencontres face à son concurrent direct se qualifie pour le Final Four. Demi-finales puis finale sont disputées en match couperet, à élimination directe. Le vainqueur de cette phase finale à 4 est déclaré champion.