Fans de basket, rendez-vous sur la boutique 3ptshot !

Sekou Doumbouya (16 ans) à l’EuroBasket U20 cet été ?

Publié par le 23 mai 2017               

Prodige guinéen naturalisé français depuis près de six mois, l’ailier Sekou Doumbouya (2m05, 16 ans) a sévi cette saison au Poitiers Basket 86, en Pro B. Ayant disputé 31 matchs dont 7 en étant dans le cinq de départ, le natif de Conakry a compilé 6.8 points (avec 40.1% de réussite aux tirs) et 3.3 rebonds pour 5.5 d’évaluation en 17 minutes de temps de jeu. Faisant figure d’adolescent dans un corps d’adulte, l’ancien pensionnaire et leader du Centre Fédéral affiche un potentiel énorme dans le milieu du basket professionnel.
Ayant effectué ses grands débuts avec les Bleuets en décembre dernier à l’occasion du championnat d’Europe des 18 ans et moins, celui qui a grandi dans la région orléannaise a donc été une première fois surclassé en équipe de France de jeunes. Elu dans le cinq majeur type de la compétition suite au sacre final de la sélection nationale française et à sa forte contribution personnelle (17.8 points et 7 rebonds en moyenne par rencontre) à ce succès aux côtés notamment de Frank Ntilikina (sacré quant à lui MVP du tournoi), Doumbouya a survolé la concurrence à son poste de jeu face à des joueurs pourtant plus âgés que lui. Cet été comme le suivant, cette pépite du basket tricolore sera toujours éligible pour prendre part à l’EuroBasket U18, qui correspondra entre 2017 et 2018 à celui de sa catégorie d’âge. Néanmoins, à moins qu’il ne décide de cumuler deux compétitions internationales consécutives, il est fort possible qu’il y renonce… Effectivement, Sekou Doumbouya figure sur la liste des pré-sélectionnés pour préparer le championnat d’Europe de la catégorie d’âge supérieure, c’est-à-dire les 20 ans et moins ! Sauf blessure, au vu de son talent ainsi que ses statistiques affichées en pro, ce prospect NBA devrait donc faire partie de la sélection finale qui sera dévoilée par le coach Jean-Aimé Toupane. Le challenge serait alors de taille pour ce lycéen de 16 ans, né en fin d’année civile, et qui affronterait donc les meilleurs potentiels européens des générations 1997/1998, qui sont de quatre ans ses aînés. Affaire à suivre…

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.