Deux jours après le coup de gueule de Jacques Monclar concernant la positionnement de la FFBB et de la LNB dans le conflit des compétitions européennes opposant la FIBA à l’Euroleague, c’est au tour du meneur de jeu des Bleus, qui est également le président de l’Asvel Lyon-Villeurbanne, de s’exprimer à ce sujet. Dans les colonnes du quotidien L’Equipe, Tony Parker a clairement fait savoir que cette fois-ci, il ne partage pas l’avis des instances du basket français. Extraits :

« L’Euroleague incarne l’avenir et l’Asvel veut jouer l’Euroleague ou l’Eurocup ! J’ai investi dans un club pour qu’il devienne l’un des meilleurs clubs européens. Je n’ai pas envie de jouer la troisième Coupe européenne. Donc, dans cette guerre FIBA-Euroleague, je soutiens l’Euroleague. (…) On est prêt à accepter les sanctions de la FFBB si elle veut nous sanctionner. (…) C’est l’avenir du basket français dont il est question. Si l’on veut que le basket français se développe, que nous jeunes progressent, c’est impossible qu’aucun club ne puisse jouer l’Eurocup ».

Voilà qui a le mérite d’être clair.