🎁 Vos maillots et produits NBA préférés en promotion sur Fanatics !

Au niveau du basket-ball, la Roca Team a connu une ascension fulgurante de la Nationale Masculine 1 au sommet de la Jeep Elite en l’espace de seulement trois saisons. Depuis l’arrivée du richissime Sergey Dyadechko en tant que mécène puis Président du club, l’équipe de basket fanion de la Principauté monégasque s’est toujours positionnée tout en haut du classement de la NM1, puis de la Pro B et de la Pro A. Elle a remporté la Leaders Cup de mi-saison à trois reprises consécutives (2016, 2017 et 2018), en plus d’avoir atteint au niveau européen le podium de la Ligue des Champions en 2017 et 2018. La fortune financière de l’homme d’affaires ukrainien, combinée à ses avantages fiscaux proposés sur son territoire, lui ont permi d’être propulsée comme étant un poids lourd d’Europe.

L’environnement monégasque sur le plan sportif et géographique est exceptionnel. Son staff technique sait repérer les bonnes opportunités, développer les joueurs pour les aider à passer un cap dans leur carrière. Les exemples basketteurs quittant le Rocher sur une excellente note pour signer un contrat beaucoup plus lucratif dans une autre organisation prestigieuse sont nombreux. En dehors des parquets, le cadre de vie est magnifique, voire idyllique. Située sur la Côte d’Azur à quelques kilomètres de la frontière entre la France et l’Italie, la principauté de Monaco est un territoire d’exception. Pour un basketteur professionnel ambitieux, les arguments positifs pour rejoindre l’ASM sont nombreux.

Une équipe de basket-ball au top

Les rares fois où l’équipe fanion s’est retrouvée en difficulté, les dirigeants du club ont trouvé les ressources et solutions pour retrouver les sommets. Non-qualifié pour la Leaders Cup 2019, ils ont alors rappelé leur capitaine actuel, Dee Bost, et engagé le technicien serbe Sasha Djordjevic pour redresse la barre et emmener le navire jusqu’en finale du championnat en enchaînant 21 victoires en 22 matchs. Seule l’Asvel de Lyon-Villeurbanne, présidée par Tony Parker, est parvenue à faire tomber l’ogre monégasque.

La saison passée, l’AS Monaco a obtenu une qualification historique en quart de finale de l’Eurocup. Dans le championnat domestique, elle était leader de la compétition. Qui sait jusqu’où la Roca Team serait allée si la pandémie mondiale liée au Coronavirus n’avait pas interrompue et gelée la coupe d’Europe ainsi que la Jeep Élite ? Depuis, la crise sanitaire et économique est passée par là. Le vice-champion de France en titre a perdu des éléments cadres durant l’intersaison pour attaquer un exercice 2020/2021 qui s’avère difficile à organiser. Cependant, la formation coachée par le revenant Zvezdan Mitrovic est toujours performante.

L’ASM renaît de ses cendres

Historiquement, l’AS Monaco avait déjà évolué dans l’élite du championnat de France de basket-ball, à partir des années 1970 jusqu’au début des années 1990. Cependant, elle a ensuite enchaîné les relégations sans que personne ne réagisse. Aujourd’hui, on peut clairement dire que la balle orange renaît définitivement de ses cendres sur Le Rocher. Si le club possédait une arena digne de ce nom, c’est-à-dire supérieure à 5 000 places, l’AS Monaco Basket évoluerait très probablement en Euroleague à l’heure actuelle. Intégrer la crème de la crème du basket continental fait d’ailleurs partie des projets toujours ambitieux des décideurs de l’équipe de basket.

Une grande diversité culturelle

Outre son équipe de basket professionnel, Monaco est réputé pour sa grande diversité culturelle. Et pas uniquement dans l’univers sportif. Si son équipe de football fanion évolue en Ligue 1 et a participé à la Ligue des Champions il y a quelques années, et que le stade Louis II accueille les différentes branches sportives de l’AS Monaco, cette Principauté a beaucoup d’autres atouts à faire valoir. Sa position idéale sur la carte du Monde vous offre la possibilité de rejoindre la France ou l’Italie en quelques minutes de transport. De nombreux étrangers y résident. Plus de 135 nationalités y sont représentées. La fiscalité y est avantageuse. En revanche, la classe et le prestige monégasque ont un prix.

Un lifestyle à part

Monaco est également mondialement connu pour abriter le célèbre casino de Monte-Carlo, de nombreuses voitures de sport et boutiques de luxe. Le style de vie dans le territoire dirigé par le prince Albert II est unique. Il s’agit d’une Principauté où les millionnaires et célébrités d’univers divers et variés se croisent.

Si le fait d’aller faire un tour à la plage, sur Le Rocher ou de vous balader dans l’un de ses magnifiques parcs floraux pour vous relaxer ne vous coûtera pas un centime, la location de yoats pour flâner sur la french riviera est facturée des milliers d’euros. Si vous en possédez les moyens, vous pouvez également faire appel à des services de conciergerie. Vous avez également la possibilité de visiter son gigantesque aquarium, qui figure parmi les plus vastes de la planète, et de siroter un cocktail depuis l’une de ses enseignes à la vue époustouflante.

Monaco fait partie des villes les plus chères d’Europe. Et ce, bien que sa superficie ne dépasse pas 2km carrés. Il faut donc prévoir un budget financier assez conséquent pour y séjourner.