coach carter - films basket
© Alan Le Bolloch / bolloch.com

Cinéma : Les meilleurs films sur le basket-ball

Table des matières

Le basket-ball est un sport collectif pratiqué à l’échelle mondiale ! Et ce, contrairement à d’autres disciplines sportives. Cette popularité aux quatre coins de la planète en fait un sujet intéressant pour les cinéastes. Ces derniers sont en effet à la recherche de visibilité. Mais surtout de rentabilité sur le plan économique ! En toute logique, il existe donc quelques courts et longs métrages qui traitent du sujet. Ainsi que des différents aspects qui y sont directement liés… Voici la présentation des meilleurs films sur le basket-ball !

Coach carter, un film culte pour les basket-ball addicts

Dans les films basket, la balle orange est parfois reléguée au second plan. Ce n’est pas du tout le cas dans Coach Carter, sorti sur le grand écran en 2005. Pour tous les basketteurs qui se respectent, il s’agit d’un film culte à propos de leur sport favori. Clairement, un incontournable ! Si vous ou vos coéquipiers n’ont jamais eu l’occasion de le visionner, ne perdez plus une seconde. Courez sur Netflix ou tout autre plateforme légale de streaming pour le louer ou l’acheter.

Un incontournable pour les fans de sport et de basket-ball

Contrairement au court métrage « Amateur », « Coach Carter » n’est pas focalisé sur les performances d’un jeune athlète souhaitant rejoindre la NBA. Mais bien d’une équipe ! Celle du lycée de Richmond, localisé en Californie. Le film commence par une confrontation entre cette école aux petites ressources et l’éternel rival Saint-Francis. Cet adversaire redoutable ne va faire qu’une bouchée de l’équipe locale, que Coach Carter va reprendre en mains.

Inspiré d’une histoire vraie, ce long métrage de 136 minutes relate une véritable success story. Une histoire folle comme on en voit surtout aux USA. Rien ne prédestinait cette équipe composée de lycéens défavorisés sans perspective d’avenir sur le plan scolaire et sportif à devenir l’une des meilleures formations de basket-ball de son État. Ce film pointe aussi l’importance des résultats académiques en parallèle du parcours en tant qu’athlète. Il met également en lumière la discipline. Mais aussi la volonté ainsi que l’esprit d’équipe pour s’en sortir et réussir dans la vie.

Un film basket inspiré de faits réels

Dès son arrivée à la tête de l’équipe, le personnage principal incarné par l’acteur Samuel L. Jackson pose un cadre. Son management et méthodes de travail ne plaisant pas à tous. Plusieurs joueurs dits « majeurs » de l’équipe le font savoir et quittent l’effectif… Avant de finalement demander à le réintégrer quelques jours plus tard.

Souhaitant accompagner son père dans cette aventure humaine extraordinaire malgré l’attrait à son égard d’institutions plus prestigieuses, Damien Carter va multiplier les efforts pour se fondre dans un groupe qui le rejette initialement. En le vouvoyant comme ses autres disciples, et en lui infligeant les mêmes sanctions, Coach Carter ne lui fera aucun cadeau. Au contraire, il sera même plus exigeant envers son fils. Cela afin de ne pas créer de favoritisme et engendrer des jaloux. De toute manière, peu importe le statut d’un individu dans l’équipe, tout le monde est servi à la même enseigne. Que cela soit le meilleur marqueur ou le dixième homme…

D’équipe moribonde sans âme, Coach Carter va métamorphoser le visage de cette formation revancharde et pleine de talents en une équipe soudée que personne ne peut arrêter sur sa route. Si son groupe va enchaîner les victoires dans le championnat, tout ne se passera pas comme prévu en dehors des terrains (absences de certains athlètes en cours, résultats scolaires insuffisants, soirées arrosées, etc.). Néanmoins, Coach Ken Carter va trouver les ressources pour recadrer ses joueurs. Ces derniers sont en passe de rejoindre l’Université et de devenir de véritables hommes, avec des responsabilités dans la vie de tous les jours.

« The Way Back » : une histoire dramatique autour du basket-ball

Un nouveau film autour du basket-ball était censé sortir sur le grand écran en France le 28 avril 2020. Cependant, à cause de la crise sanitaire, ce long métrage nommé « The Way Back » n’a pas été diffusé au cinéma. Après de longs mois d’attente, les passionnés de la balle orange peuvent désormais visionner ce film. Le DVD est en effet commercialisé dans tout l’Hexagone depuis le 2 décembre 2020.

Le personnage principal, incarné par l’acteur Ben Affleck, retourne dans son ancien lycée pour devenir le coach de l’équipe de basket-ball. Celle-ci n’a plus atteint les playoffs du championnat depuis que le principal intéressé était la star de l’équipe une dizaine d’années plus tôt.

Un peu à l’image du film culte « Coach Carter », mais en moins original et poignant, l’équipe de basket d’un lycée américain a besoin d’un manager de qualité afin de faire naître un collectif, une discipline, et ainsi remettre la formation sur de bons rails.

Un fond dramatique concernant ce film basket

Dans le même temps, à l’image de Ben Hopkins dans la série « Hoops » diffusée sur Netflix, le coach Jack Cunningham est en besoin de rédemption. Après le décès prématuré de son fils, atteint d’une maladie grave, puis de la séparation avec sa femme, il a développé une dépendance à l’alcool. Une spirale négative s’est installée dans sa vie. C’est alors qu’une connaissance lui propose prendre le poste de coach de l’équipe « Bishop Hayes ». Il doit donner sa réponse sous 24 heures. Ayant une première tendance à refuser l’offre faite, mais finalement très hésitant, cet individu charismatique va finalement céder. Sans qu’il ne le sache à ce moment là, il s’agissait de l’occupation idéale qui lui fallait pour retrouver de l’équilibre dans son quotidien.

D’une équipe de looser à winner

Au moment de sa prise de fonctions, à quelques jours seulement du coup d’envoi de la saison, il récupère une formation pas du tout redoutable et complètement moquée par ses adversaires. Les éléments la composant montrent un comportement inapproprié dans de nombreuses situations. A titre d’exemple, ils dansent avant chaque entame de rencontre. Le pivot de l’équipe, qui ne dépasse pas 1m95, est le joueur de l’effectif qui prend le plus de tirs derrière l’arc. Un autre est plus préoccupé à draguer les filles de l’école qu’à se concentrer sur le match à venir.

Il ne fera pas de miracle lors de son premier match. A la suite d’une raclée infligée par l’équipe opposante, et d’une prise de conscience du travail qui l’attendait, il va recadrer sa troupe d’une façon remarquable. Et ce, en leur transmettant des valeurs, le goût de l’effort ainsi que des connaissances pour accroitre leurs compétences sur un terrain de basket. Au vu des caractéristiques physiques des joueurs à sa disposition, le coach Cunningham est contraint de jouer small ball. Dans sa stratégie et plan de jeu, il prône un jeu rapide. Il exige de l’agressivité pour générer des interceptions et scorer rapidement en contre attaque.

Ses disciples vont rapidement montrer des progrès et commencer à gagner des matchs ! Il s’agit d’un véritable exploit pour ce lycée catholique, dont la performance sportive n’est pas le plus important dans l’éducation de ses adolescents. Au cours de la saison, et au fur et à mesure que les matchs à enjeux arrivent, Jack va poursuivre ses réajustements. Le tout en apprenant en parallèle à mieux connaitre la vie et la personnalité de ses joueurs. Il va entre autres réintégrer un joueur dans l’effectif et changer le capitaine de l’équipe. Ce film ne raconte pas la simple aventure d’un coach de basket. Plusieurs histoires sont intégrées dans l’écriture du scénario ainsi que par rapport aux péripéties des personnages.

« Uncle Drew », un film de basket comique avec des stars NBA !

Cinq ans après avoir lancé une web série originale, « Uncle Drew » a fait son apparition sur le grand écran. Avec toujours Kyrie Irving en acteur principal.

La marque de boissons Pepsi s’est associée au producteur Temple Hill pour mettre en place un film d’une durée de 103 minutes. Commercialisé principalement aux États-Unis et au Canada depuis le 29 juin 2018, Uncle Drew a généré 44.5 millions de dollars au box-office. Et ce, pour un budget de 18 millions de billets verts. Il faut dire que les producteurs du film ont réuni un plateau d’acteurs de choix sur le tournage ! Kyrie Irving, Aaron Gordon, Shaquille O’Neal, Chris Webber, Reggie Miller, Nate Robinson ou encore Lisa Leslie incarnent différents rôles. Au total, ils se sont offerts deux stars NBA actuelles, trois légendes de la NBA ainsi qu’une quadruple championne olympique de basket-ball féminin !

Résumé du film Uncle Drew

Vendeur chez l’enseigne Foot Locker et grand amateur de basket-ball, Dax s’apprête à disputer en tant que coach un célèbre tournoi au Rucker Park de New York. 100 000 dollars sont promis aux vainqueurs. Pour se donner une chance de remporter le prize money, il a investi toutes ses économies et constitué une équipe autour d’Aaron Gordon, le spectaculaire dunkeur venu de NBA. Quelques jours avant le coup d’envoi du tournoi, son rival débarque et lui prend tout. A la fois son équipe, mais aussi sa copine véreuse qui le met à la porte avec sa valise.

Devant repartir à zéro, il va rapidement faire la connaissance puis faire confiance à un vieillard nommé Uncle Drew. Aux côtés de ce personnage incarné par Kyrie Irving, Dax va sillonner les États-Unis. Cela afin de reconstituer une ancienne équipe composée de légendes du basket américain, elles aussi déguisées en septuagénaires. Malgré les problèmes de santé des uns et des autres, parviendront-ils à aller au bout du tournoi et décrocher le gros lot financier ?

Ce contenu vous a plu ?
A propos de l'auteur de cet article
Alan Le Bolloch

Alan Le Bolloch

Alan est le fondateur et photographe de Basket-BallWorld ! Depuis plus de 10 ans, il partage sur ce blog sa passion pour la balle orange. Il voyage régulièrement aux États-Unis pour couvrir de nombreux matchs NBA. Alan est aussi l'auteur de l'ouvrage "Créer un site internet à succès : vivre de sa passion et réaliser ses rêves".
📚 NOS PROGRAMMES BASKET-BALL
⛹️ Développe ton jeu et tes connaissances