Partir étudier aux États-Unis tout en pratiquant son sport favori est le rêve de nombreux lycéens francophones. Et si cet objectif ultime était finalement à portée de mains ?

Le processus pour partir étudier au pays de l’Oncle Sam ne se fait pas du jour au lendemain. Le travail de recherche d’une Université d’accueil, ainsi que les démarches administratives pour l’intégrer, sont longs et fastidieux. C’est la raison pour laquelle une multitude d’organismes privés vont vous proposer leurs services afin de vous prêter main forte. Vous devez néanmoins faire attention à ne pas tomber sur une arnaque car celles-ci pullulent sur le web.

Pour intégrer une fac américaine, si vous décidez de vous débrouiller par vos propres moyens, il faut dans un premier temps trouver une école qui est susceptible de vous accueillir. Pour se faire, renseignez-vous pour savoir si les institutions que vous visez offrent des bourses ou un programme spécifique pour les étudiants étrangers. Si c’est le cas, vous devrez ensuite taper dans l’œil du coach de l’équipe de basket ou du responsable du département « Athletic » de l’Université que vous espérez rejoindre. Afin d’évaluer vos compétences sur un terrain de basket-ball, un CV et une vidéo de vos highlights vous sera demandée.

Si vous ne souhaitez pas passer par cette étape de recherches tout en optimisant vos chances de réussite, il existe une autre astuce plus fructueuse pour entrer en contacts avec les coachs d’universités et ainsi espérer décrocher votre place dans un roster Outre-Atlantique. Effectivement, la participation à des stages d’été aux USA peut vous permettre de vous faire connaître, en plus de vous mesurer à la concurrence sur place. D’une part, cela vous permet donc personnellement d’évaluer l’écart de niveau entre vous et les locaux qui sont sur le point d’intégrer une équipe en NCAA ou qui y ont déjà les pieds. D’autre part, les techniciens qui dirigent ce genre de camps de basket-ball peuvent occuper un poste dans une Université, ou connaître d’autres coachs susceptibles d’être intéressés par votre profil. Alors certes, cette solution nécessite un investissement sur le plan financier, mais elle démontre votre motivation à atteindre votre rêve. Et cela peut faire la différence.

Les pré-requis pour partir étudier aux Etats-Unis

Malheureusement, tout le monde ne possède pas des mêmes chances pour intégrer une Université américaine en tant qu’étudiant athlète. Des pré-requis sont indispensables.

Au niveau scolaire, vous devez justifier de résultats jugés satisfaisants. Dans la plupart des institutions, avoir la moyenne générale fera l’affaire. Néanmoins, la moyenne générale dans toutes les matières peut être requise. Bien évidemment, vous devez aussi justifier d’un certain niveau de langue en anglais. Sans cette certification, pas de bourse ni d’inscription à la fac. Si votre niveau académique est insuffisant, vous ne pourrez pas passer entre les mailles du filet.

Au niveau sportif, les critères de sélection sont assez sévères. Si vous faites partie des meilleurs potentiels de votre génération dans votre pays, vous n’avez pas besoin de démarcher les universités. Celles qui sont intéressées se rapprocheront naturellement de vous afin que vous rejoignez leur programme.

En revanche, si vous devez faire vos preuves au haut niveau, le chemin pour accéder à la NCAA, le championnat universitaire de basket-ball américain, sera beaucoup plus difficile. Les critères de sélection sont extrêmement strictes.

En résumé, outre les performances sportives qui sont bien entendues essentielles pour être retenu, les résultats académiques ne sont pas pris à la légère. Loin de là. Entre deux athlètes au profil sportif similaire, les notes obtenues à l’école peuvent être déterminantes si vous n’êtes pas une superstar en devenir.

Quid du coût financier ?

Étudier dans une université aux Etats-Unis représente également un coût financier non négligeable. Si vous n’êtes pas boursier, comptez environ 30 000 euros en moyenne par année de scolarité dans un établissement américain privé. L’obtention d’une bourse vous permet d’économiser cette somme faramineuse digne des écoles de commerce les plus réputées de l’Hexagone. Le sport est un excellent moyen pour décrocher le précieux sésame, et aussi éviter un autre obstacle sur le plan financier : sans bourse sportive prenant en charge l’intégralité de ses frais quotidiens (logement, repas), un étudiant étranger doit justifier d’une certaine somme d’argent sur son compte en banque afin de subvenir à ses besoins pour l’année scolaire à venir.

Quel championnat intégrer ?

Il faut savoir qu’il existe trois divisions en NCAA. La division I est, comme son nom l’indique, la plus prestigieuse. Elle est scrutée par tous les recruteurs de la NBA ainsi que par la majorité des équipes professionnelles dans le Monde. Néanmoins, même si cela ne semble pas logique, vous devez savoir que la D3 est plus compétitive que la D2. Aussi, il est possible de changer de division et de fac au cours de votre cursus universitaire. Mais un changement de type n’est pas sans conséquence. Dans la grande majorité des cas, vous devrez alors observer une année « red shirt ». C’est-à-dire que vous pourrez vous entraîner avec l’équipe mais vous aurez l’interdiction de participer aux matchs.