Fans de basket, rendez-vous sur la boutique 3ptshot !

ad1

Entretien avec Ivan Bédé, l’humoriste basketteur qui fait le buzz

Publié par le 22 juillet 2017               
Capture d’écran 2017-07-22 à 11.12.41

Ancien membre du centre de formation de l’Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez, l’ailier Ivan Bédé (1m97, 22 ans) est  connu par le grand public en tant que comédien. Entretien !

Peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Ivan Bédé, j’ai 22 ans, je viens de Caussade, petite ville du Tarn et Garonne. Et je suis comédien.

Quel est ton parcours dans le basket ?
J’ai débuté le basket à l’âge de 10 ans dans le club du SACB (à Caussade), j’y ai joué pendant 6 ans jusqu’à ma première année cadet. Ensuite, je suis parti en centre de formation à l’Elan Béarnais pendant 4 ans. A la fin de ce cursus, j’ai quitté Pau pour le Texas aux Etats-Unis pour intégrer le Junior College de Howard à Big Spring pendant 7 mois. Je suis maintenant sans club depuis 1 an car j’ai décidé de faire une coupure avec le basket cette année.

En intégrant le centre de formation de l’Elan Béarnais, avais-tu la volonté de devenir basketteur professionnel ?
Quand j’ai intégré l’Elan, le projet que j’avais était de devenir joueur professionnel, oui bien sûr.

En 2015, après deux saisons en Espoirs, tu décides donc de tenter l’aventure américaine en intégrant la NJCAA à Howard College. Quel était l’objectif ?
L’objectif aux Etats-Unis à moyen terme était d’integrer une Université l’année d’après, pour ensuite y étudier/jouer et à long terme devenir joueur professionnel.

Une blessure aura écourté ta saison aux USA et tu es ainsi revenu prématurément en France. Etait-ce une grosse déception ?
Alors je me suis bléssé là-bas certes, mais ma décision d’arrêter le basket a été prise avant la blessure. Ceci a juste été un facteur qui a fait que je suis rentré plus tôt en France. Je n’ai pas fini l’année car je ne voulais pas finir mon année sur le banc en plus de savoir que je ne serai plus là l’année d’après. Ça n’a pas été une déception, au contraire. J’ai appris énormément de choses là-bas, surtout sur moi-même, ce qui m’a permis d’avoir le déclic, celui de me dire que je ne voulais plus faire ça de ma vie.

A ton retour dans l’Hexagone, tel un youtubeur, tu commences à publier des vidéos humoristiques sur facebook. D’où te vient cette passion ? Quelle était ton ambition à tes débuts ?

La suite de cet article est réservée à nos soutiens Tipeee. Veuillez vous identifier ou nous soutenir sur le site pour y accéder.

Les dernières News
Hebergeur d'image

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>