Fans de basket, rendez-vous sur la boutique 3ptshot !

ITW Jamal Shuler : « Champion de Pro A, le titre le plus difficile à obtenir »

Publié par le 27 mars 2017               
Capture d’écran 2017-03-27 à 22.36.17

Jamal Shuler (1m91, 31 ans), surnommé « Jay Shu » ou encore « Jamal Shooter », s’est contruit une bonne reputation en Europe à travers les années, et est plus que jamais à la conquête d’une titre de champion en France, un pays qui est devenu sa seconde maison. Entretien.

Peux-tu te présenter ?
Bonjour, je suis Jamal Shuler, combo guard pour l’As Monaco Basket! Je viens de Jacksonville, en Caroline du Nord (USA), et j’adore vraiment le basket-ball !!

Il y a encore trois ans, Monaco évoluait en troisième division française. En deux ans, le club est monté en Pro A et dès sa première saison dans l’élite, au moment où tu es arrivé, l’équipe a terminé à la première place de la saison régulière. Trouves-tu que cette évolution est hors du commun ?
L’évolution du basket ici à Monaco a été très rapide mais en étant autour notre propriétaire et GM, vous pouvez voir pourquoi ça a été un processus rapide parce qu’ils sont vraiment des passionnés de basket et de la gagne! Ce que nous avons accomplis l’année dernière était d’abord surprenant mais au fur et à mesure que la saison avançait, nous savions que nous avons travaillé dur pour que l’on se positionne dans le Top 3 de la Pro A !

Cette année, pour des raisons politiques entre l’Euroleague, la FFBB et la FIBA, il n’y avait aucune équipe du championnat de France Pro A en Euroleague, le plus haut niveau européen. S’il n’y avait pas eu de conflits, penses-tu que Monaco y aurait eu sa place et été en mesure de bien figurer ?
Jouer l’Euroleague est un objectif pour notre président! Il est très ambitieux par rapport à ça, même lors de sa période à Donetsk (Ukraine), il a construit des effectifs pour l’Euroleague. Mais avec les problèmes avec les deux ligues, ce n’était pas un problème pour nous de jouer en BCL ! Je pense que si nous avions eu l’opportunité d’être engagé en Euroleague, nous aurions été compétitif parce que l’on se concentre sur la défense et la défense vous apporte toujours une chance de gagner, peu importe le niveau de jeu!

En coupe d’Europe, Monaco a été enregistré cette saison en Champions League et figure parmi les prétendants pour le titre. C’est la première année que cette compétition existe. En tant que joueur ayant connu l’Euroleague, l’Eurocup et l’Eurochallenge, à quel niveau situerais-tu la Champions League ?
Je mettrai la BCL juste en dessous de l’Eurocup! C’est leur première année d’existence mais la compétition a été superbe, de même que le support des fans. Je pense qu’avec le temps, ils peuvent vraiment pousser la ligue plus haut au rythme à laquelle ils vont! C’est un honneur pour moi d’être en mesure de concourir dans cette ligue lors de leur première année!

L’équipe construite à Monaco est assez impressionnante depuis l’an dernier et semble s’être encore renforcé l’été dernier. Cette saison, est-ce l’équipe la plus forte avec laquelle tu as joué jusqu’à present dans ta carrière?
De loin, c’est l’équipe la plus complète dans laquelle j’ai évolué depuis mon époque à Nanterre! A Nanterre, nous avions un super groupe de gars qui travaillais dur et nous avions gagné l’EuroChallenge en raison de ça! Cette année à Monaco, nous avons une superbe alchimie et un groupe altruiste de frères qui veulent se voir réussir entre eux. Je pense que c’est pour ça que nous avons du succès! Je pense que nous avons des gars venant du banc qui ont été des titulaires dans leurs anciennes équipes en Pro A ou différentes ligues, et personne ne se plaint. Nous nous stimulons les uns les autres et jouons dur !

Le championnat de France est assez mystérieux puisque chaque weekend, il y a des surprises dans les résultats. D’ailleurs, vous êtes clairement les favoris pour gagner le trophée cette année et paradoxalement, vous avez perdu à Nancy, chez le dernier du championnat. Comment l’expliquer ? Est-ce une erreur de parcours ?
Je ne pense pas que nous sommes les favoris pour gagner le championnat, simplement parce que nous n’avons pas prouvé ! L’Asvel, Nanterre, Strasbourg et Chalon sont des équipes dangereuses et Pau, Paris et Gravelines sont des équipes avec des candidats au titre de MVP qui les guident. Donc ce n’est pas certain que nous tiendrons le trophée en juin ! La Pro A est très dure, particulièrement quand vous jouez à l’extérieur. Et pour nous, tout le monde a une plus grande base de fans quand on joue en dehors de Monaco, dont ça nous rend les matchs plus difficiles ! A Nancy, ils jouaient comme des affamés, et nous ont battu avec un super quatrième quart-temps de leur part ! Je pense que ça a été une leçon pour nous et que ça nous a aidé à la fois en Pro A et en BCL pour être sûr que l’on ne baisse pas la garde quand nous avons une large avance !

Selon toi, quelles équipes pourront vous empêcher de gagner le championnat de France cette année?
Pour moi, les équipes classées de la deuxième à la douzième place sont une grande menace pour nous ! Vous avez une bonne équipe avec les champions en titre (Asvel) qui est à 12 victoires et 12 défaites, et qui pourrait nous affronter au premier tour des playoffs si on termine à la première place. On ne peut pas avoir plus difficile que ça ! L’Asvel n’a pas la moitié de son effectif donc ça vous montre à quel point la Pro A est difficile et compétitive cette année ! Même Le Portel et Limoges, qui bataillent pour une place en playoffs, sont très forts à domicile !

Depuis 2010, mis à part une saison en Ukraine en 2013, tu as toujours joué en France. Peux-tu dire que la France est devenue comme une seconde maison pour toi et ta famille ?
C’est définitivement devenu un deuxième pays d’origine pour ma famille et moi ! On se sent très bien ici, à la fois dans la vie quotidienne et sur le terrain. Et maintenant, je suis à Monaco depuis deux ans et j’espère que je resterai ici pendant longtemps. Ce lieu est spécial pour ma famille car ma plus jeune fille Minà est née ici l’an dernier, et parce que les gens ici nous considèrent comme la famille ! Sur le terrain, la France m’a muri en un bon joueur de basket, et depuis que je suis à Monaco, le président, le GM et le coach m’ont aidé à élever mon jeu pour être l’un des meilleurs joueurs en Pro A quand je suis en bonne santé. Donc j’espère gagner autant que possible pour les gens à Monaco !

Qu’aimes-tu dans la vie et culture française ?
J’adore le language (bien que je ne parle pas couramment, je peux comprendre beaucoup de mots) et simplement les gens ici ! A chaque endroit où j’ai été, je me suis fais de super amis ! Je n’ai eu rien d’autre que de superbes expériences en France, et c’est pourquoi j’ai passé 6 ans ici !

Tu as aussi joué en Allemagne au tout début de ta carrière professionnelle. L’environnement te convenait-il également ou as-tu eu du mal à t’adapter en tant que rookie venant des Etats-Unis?
Pour moi, l’Allemagne était une superbe première expérience à l’étranger ! Cela m’a beaucoup appris sur ce qu’il faut faire pour être un professionnel et aussi ce qu’est vivre à l’étranger ! C’était plus américanisé en raison des bases militaires américaines qu’ils ont, mais ces deux années ont été géniales pour moi !

Tu as remporté pas mal de distinctions individuelles et collectives au cours de ta carrière en France : vainqueur du match des champions en 2011, vainqueur et MVP de la finale de l’EuroChallenge en 2015, vainqueur de la Leaders Cup en 2016 (MVP) et 2017. Quels sont les trophées que tu souhaites obtenir et qui manquent actuellement à ton palmarès?
Je veux vraiment vraiment juste remporter un titre de champion de Pro A ! Pour moi, c’est le trophée le plus important. L’année dernière, nous avons été un peu court, et même si j’ai eu une bonne saison individuelle, remporter le championnat est toujours l’objectif pour moi et ça sera le trophée le plus dur à obtenir.

Pour conclure, quelles sont tes aspirations pour l’avenir?
Pour mon futur, je veux simplement être en bonne santé et guider mon équipe au titre ! Nous avons une route difficile devant nous mais avec la santé et la concentration, je pense que nous pouvons concourir pour ça ! Je veux également penser aux supers gens de Monaco pour leur support l’année dernière et cette année, non seulement pour nous, mais aussi pour l’équipe de football de l’AS Monaco. Les foules pour les gros matchs ont été incroyables et j’espère qu’elles vont continuer à grandir ! Le futur pour le basket à Monaco est brillant et j’espère continuer de l’aider à grandir pour quelques années de plus !!!

L’interview à retrouver en version originale sur 3ptshot.com : http://3ptshot.com/jamal-shuler-france-has-matured-me-into-a-good-basketball-player/

Les dernières News
Hebergeur d'image

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>