Sauf exception, puisqu’il existe des personnes ambidextres, la plupart des êtres humains ont une main et un pied de prédilection. Dans le sport, notamment le basket-ball, pouvoir manier le ballon avec aisance peu importe votre main est une qualité indispensable pour évoluer à haut niveau. En effet, si vous ne contrôlez pas bien le ballon lorsqu’il est entre vos mains, vos adversaires détecteront ce point faible et vous feront déjouer. Si vous êtes dans cette situation, il existe heureusement des solutions pour y remédier. Au basket-ball, il est toujours possible de s’améliorer. Et ce, à force de travail et de régularité. Que vous soyez droitier ou gaucher, nous allons vous livrer des exercices à répéter régulièrement afin d’améliorer votre main faible.

Exercice n°1 : Effectuer des dribbles statiques avec un ballon

En position fléchie, le dos droit et les yeux pointant vers le panier, effectuez des dribbles en restant sur place. Vos appuis doivent être fixés au sol. Commencez à dribbler en utilisant le bout de vos doigts. Ce sont eux qui vont donner de l’impulsion au ballon pour rebondir au sol. Dribblez avec une intensité modérée puis maximale une fois que vous avez trouvé votre rythme.
Pour vous aider à manipuler le ballon avec votre main faible, il peut être intéressant d’utiliser dans un premier temps un ballon de plus petite taille, telle qu’une balle de tennis.
Lorsque vous vous sentez à l’aise, commencez par marcher lentement avec la balle tout en dribblant avec votre main faible. Une synchronicité doit être trouvée dans vos mouvements entre votre main et vos jambes afin d’être en maîtrise.

Exercice n°2 : Faire des auto-passes en s’aidant d’un mur

Utiliser sa main faible pour faire une passe peut vous faire gagner quelques précieux centièmes de secondes. Le plus haut niveau se joue sur des détails. Une passe effectuée avec votre main faible peut vous permettre d’éviter une interception. Pour vous améliorer dans ce secteur, il existe un exercice simple que vous pouvez réaliser seul. Il vous suffit de trouver un mur, qui fera office de cible et de support pour renvoyer le ballon à chaque lancer. Vous savez sans doute qu’il existe différents types de passes au basket-ball. Utilisez votre main faible pour les reproduire. La répétition des bons gestes est la clé du succès. Lorsque vous faites une passe, le ballon ne doit jamais être positionné au dessus de votre épaule. Soyez vif et dynamique. Une bonne passe est sèche et s’effectue au niveau de la poitrine.

Exercice n°3 : Shooter de près avec votre main faible

Vous n’allez pas révolutionner votre tir en travaillant votre main faible. Vous serez toujours plus efficace en utilisant votre main forte. Cependant, savoir réaliser un lay-up main gauche ou main droite est toujours très utile. Cela fait partie des fondamentaux du basket-ball. Pour améliorer vos compétences, entraînez-vous à shooter à une main près du cercle. Pour rappel, le doit former un angle droit. La paume de la main doit recouvrir la partie inférieur du ballon, près de la base. Lorsque vous effectuez vos double pas, n’hésitez pas à vous aider dans un premier temps de votre main forte pour accompagner le geste. Une fois que vous vous sentez plus en maîtrise, retirez-là progressivement.

Exercice n°4 : Regarder des vidéos de matchs et analyser le jeu des droitiers/gauchers

L’observation est une qualité à ne pas négliger pour améliorer sa main faible au basket-ball. Peu importe le domaine d’activité, vous pouvez vous améliorer en observant les meilleurs. Il est donc important d’étudier le jeu de basketteurs professionnels. En outre, les gauchers se font plus rares dans le Monde. C’est un fait. Aussi, leur mécanique de shoot diffère des droitiers. Cependant, les gauchers sont bien souvent des shooteurs très efficaces. Il est très intéressant de les observer. On citera par exemple James Jarden, qui est une référence en NBA.

Exercice n°5 : Visualiser mentalement le geste parfait

Que cela soit pour dribbler, faire une passe ou prendre un shoot, vous devez toujours visualiser l’action à venir de façon parfaite. Il y a un travail psychologique à effectuer au préalable. Pour être en réussite, vous devez avoir confiance en vous et vos moyens. Si vous n’y croyez pas, il vous sera difficile de parvenir à exécuter avec succès la tâche qui se présente à vous. Croyez en vous et imaginez-vous être en train de déborder votre adversaire avec votre main faible, ou bien d’effectuer une passe laser à un coéquipier démarqué situé sur votre côté faible. Bien souvent, les pensées se réalisent. Et ce, qu’elles soient aussi bien positives que négatives.