Deuxième match de la journée à la Magarinos arena entre le VEF Riga et Rome.

On ne reconnaît plus les italiens! Brillants vainqueurs de leur tournoi de qualification, ils déjouent totalement sur les parquets espagnols. Déjà largement dominés par le Réal Madrid hier, les joueurs de Germano D’Arcangeli ne mettent rien en place offensivement dans ce premier quart-temps. Pourtant, après cinq minutes, les deux équipes sont à égalité (7-7). C’est alors qu’en plus de ne rien produire, les italiens vont perdre un nombre incroyable de ballons (9 au total sur le QT), et les lettons d’en profiter sur jeu rapide ou jeu placé sur des trois-points en sortie d’écran. A la fin du premier quart temps, l’écart est déjà creusé : 20-11.

Le second quart-temps va repartir sur les mêmes bases avec un Radions Kurucs au four et au moulin. C’est un 5-0 pour redémarrer. Pendant sept minutes les italiens vont parvenir à réduire puis à stabiliser l’écart autour des dix points. Leur manque d’organisation collective offensive se fait d’autant plus ressentir que leur supposé maillon fort, Sikiras, n’est un nouvelle fois pas dans son match. De l’autre côté, Kurucs -le probable futur barcelonnais- continue son festival (15pts, 5 interceptions, 6 fautes provoquées, 19 d’évaluation à la fin du premier acte). Dans les trois dernières minutes, l’adresse à trois-points de Riga (8/18) va faire la différence pour creuser un peu plus l’écart : 47-30.

Rodions Kurucs (98') grand artisan de la victoire du VEF Riga.

Rodions Kurucs (98′) grand artisan de la victoire du VEF Riga.

Le troisième quart-temps serait déjà déterminant pour ce match. Malheureusement pour le spectacle, Rome ne reviendra jamais dans cette partie. Les lettons remportent ce troisième quart-temps sur le score de 23 à 12; tout simplement plus fort collectivement, que se soit en attaque ou en défense. Aucune solution facile n’est laissée au Stellazzurra qui joue sur un faux rythme permanent, préférant les un contre un à un jeu collectif structuré.

Le quatrième quart-temps ne changera rien à la galère dans laquelle évoluent les italiens. Riga continue de rentrer ses shoots à trois-points (12/28) et marque sur jeu rapide. La messe est dite depuis longtemps, pas de come back comme on a pu le voir hier entre l’Étoile Rouge de Belgrade et Malaga. Score final : 92-61.

 

Les performances individuelles :

Radions Kurucs (VEF Riga) : 23pts à 4/7 à 2pts, 1/4 à 3pts, 12/17 aux Lfs, 6 rebonds, 3 passes, 6 interceptions, 3 contres, 12 fautes provoquées et 3 balles perdues pour 33 d’évaluation en 30 minutes.

Zigmars Raimo (VEF riga) : 15pts à 1/2 à 2pts, 3/5 à 3pts, 4/6 aux Lfs, 8 rebonds, 2 passes, 1 interception, 5 fautes provoquées, 1 balle perdue pour 22 d’évaluation en 30 minutes.

Karlis Silins (VEF Riga) : 12pts à 2/9 à 2pts, 1/1 à 3pts, 5/8 aux Lfs, 9 rebonds, 1 passe, 1 interception, 3 contres et 6 fautes provoquées pour 18 d’évaluation en 26 minutes.