basketteurs les plus riches - LeBron James
© Alan Le Bolloch / bolloch.com

Top 3 des basketteurs les plus riches

Table des matières

Basketteur professionnel est un métier rémunérateur. Au plus haut niveau, la plupart d’entre eux gagnent suffisamment d’argent en un an de carrière pour vivre sans travailler jusqu’au restant de leur vie. De leur côté, les basketteurs les plus riches disposent des ressources financières pour mettre à l’abri toute leur famille. Et ce, même en comptabilisant les générations futures.

Les salaires versés par la NBA ne représentent qu’une partie de la fortune des athlètes. Ces derniers construisent leur puissance financière grâce au sponsoring et à des investissements judicieux.

Concernant les revenus liés aux sponsors, les sportifs prêtent leur image à des entreprises pour promouvoir leurs produits et services auprès du public. A titre d’exemple, les équipementiers sportifs se battent pour signer les meilleurs basketteurs. Mais ce phénomène dépasse aussi l’univers du sport. Les revenus de sponsoring des joueurs NBA proviennent également d’autres secteurs d’activité… Cela peut être l’automobile, l’alimentation, la bijouterie, l’industrie musicale, sans oublier les organismes de paris sportifs. Les basketteurs les plus riches sont des stars mondiales. Des icônes ! La plupart des individus à travers la planète savent qui ils sont. Les joueurs NBA les plus connus ont tous un grand impact sur la société. De ce fait, leur influence est précieuse pour les marques.

Leurs investissements ont pour objectif d’être rentable sur le moyen et long terme. L’immobilier, la bourse et la prise de capital dans des sociétés sont privilégiées par la majorité. De nos jours, les crypto-monnaies et les NFT prennent de plus en plus de place dans le portefeuille d’investissements des athlètes.

De toute évidence, celui-ci est varié. Personne ne met tous ses œufs dans le même panier. C’est l’une des règles capitales en business.

Michael Jordan, le basketteur le plus riche de l’Histoire

Superstar NBA dans les années 1990 et membre de la mythique Dream Team, Jordan a fortement contribué à l’accroissement soudain de la popularité du basket à travers le Monde.

Qui ne connaît pas Michael Jordan ? Son nom est directement associé au basket-ball. En toute logique, il est le basketteur le plus riche de tous les temps. Cependant, les salaires qu’il a touché en NBA avec les Chicago Bulls sont ridicules en comparaison avec ses émoluments hors terrain. Ceux-ci sont de 152 millions de dollars au cumulé, en prenant en compte l’inflation. A l’époque, la masse salariale des équipes NBA était bien moins inférieure par rapport aux montants astronomiques d’aujourd’hui.

Jordan a donc engrangé plus d’argent une fois retraité des parquets, que pendant ses plus belles années en NBA. Sa marque de chaussures Air Jordan et ligne de vêtements associée l’ont fait passer dans une autre dimension. Jordan Brand lui génère des millions de dollars de revenus passifs chaque année. Il touche en effet des commissions sur chaque vente. De plus, son rachat des Charlotte Bobcats en 2010 pour 275 millions de billets verts a été l’un de ses investissements les plus rentables. La valeur économique de cette franchise NBA, aujourd’hui connue en tant que Charlotte Hornets, est estimée aux alentours de 1,6 millard de dollars.

En revanche, Michael Jordan n’a pas toujours utilisé son argent à bon escient. Grand amateur de paris en tout genre et de casinos, MJ y a perdu beaucoup d’argent. Cet investissement dans les jeux de hasard ne s’est pas avéré rentable. Néanmoins, ses pertes ressemblent à une goutte d’eau dans un vase si on les compare à sa fortune. En 2022, celle-ci est estimée à près de 2 milliards de dollars.

LeBron James rejoint le club fermé des milliardaires

Cette année, LeBron James est devenu le premier basketteur en activité à devenir milliardaire ! Un exploit qui en appelle d’autres… Cet athlète reconnu aux quatre coins de la planète réalise des performances incroyables en NBA à 37 ans. En 2016, James a signé un contrat à vie avec Nike. La marque à la virgule en a fait son ambassadeur n°1 dans le Monde. Leur partenariat va continuer de rapporter énormément d’argent aux deux parties une fois que le quadruple champion NBA aura pris sa retraite de basketteur professionnel. A terme, LeBron James pourrait devenir l’un des hommes les plus riches de la planète. Il a encore beaucoup d’ambitions pour le restant de sa vie. Déjà investisseur dans le club de football Liverpool, James a pour objectif de posséder une franchise NBA. Et ce, à l’image de Michael Jordan avec les Hornets…

Parmi ses autres différents business, le natif d’Akron est à la tête d’une société de production. Celle-ci a notamment produite le film « Le haut du panier » diffusé sur Netflix. Côté sponsoring, LeBron James est l’égérie de nombreuses marques. Telles que les casques audio Beats by Dre, les boissons du groupe Coca-Cola, les cartes à collectionner Upper Deck ou encore les voitures KIA pour ne citer qu’elles… Ces contrats publicitaires lui assurent de jolis revenus complémentaires pour faire grossir son compte bancaire.

Kobe Bryant, numéro 2 avant son décès

Le regretté Kobe Bryant était un businessman avisé en dehors des parquets. Ses investissements financiers ont fait de lui l’un des basketteurs les plus riches de tous les temps. De ce fait, ses héritières se retrouvent à la tête d’une fortune colossale. Celle-ci est estimée à près d’un milliard de dollars. Ce montant va continuer à croître… Et ce, tant que la célèbre Mamba Mentality va perdurer. Des entreprises continuent à prospérer sur le nom et l’image de Bryant. Par exemple, Nike commercialise toujours les modèles signature du quintuple champion NBA. L’ancienne superstar des Los Angeles Lakers reste une légende du basket, et plus globalement du sport américain.

Aux côtés de Michael Jordan et LeBron James, Kobe Bryant appartient au top 3 des basketteurs les plus riches de tous les temps. En salaires NBA, il a généré un total de 328 millions de dollars, sans prendre en compte l’inflation. Dans le monde des affaires, son plus beau coup restera sans aucun doute l’acquisition de 10% des parts de l’entreprise BodyArmor en 2010. Ses 6 millions de dollars se sont transformés en 800 millions fin 2021 lors du rachat par une société concurrente. Qui dit mieux ?