L’ASVEL est connue pour son excellent centre de formation d’où sont sortis des joueurs bien connus en LNB comme à l’étranger tels que Léo Westermann (Partizan Belgrade), Théo Léon (Fos sur Mer), Livio Jean Charles (ASVEL, drafté en 2013 par les SPURS), Alexandre Chassang (ASVEL) ou encore Paul Lacombe (Strasbourg), rien qu’au cours de ces quatre dernières années.

Le joueur majeur : Arthur Rozenfeld

Dans la lignée des derniers excellents joueurs précédemment cités, le prochain à avoir un avenir professionnel tout tracé, c’est lui. Il est encore jeune (génération 1995) mais fait déjà partie du groupe pro (9 rencontres jouées pour un total de 24 minutes en Pro A, 4 pts à 1/4 aux tirs, 4 rebonds, 3 passes, 2 interceptions et 4 balles perdues en cumulé pour une évaluation moyenne de 0.7 sur un peu moins de 3 minutes). Il fait également partie de la pré-liste élargie de l’EDF U20 qui ira au championnat d’Europe l’été prochain.

Cette saison en espoir, il était le meneur titulaire et le leader offensif de l’équipe. Malgré un groupe gêné par les blessures, il a été l’élément dominant qui a permis la qualification au trophée du futur. Il tournait cette saison à 14.7 pts à 41 % aux tirs, 36.4 % à 3-pts, 91 % aux LF, 6 passes, 4 rebonds, 2 interceptions et 3 balles perdues en un peu moins de 28 minutes pour une évaluation de 17.

Le 5 de départ :

Poste 1 : Arthur Rozenfeld : 14.7 pts à 41 % aux tirs, 36.4 % à 3-pts, 91 % aux LF, 6 passes, 4 rebonds, 2 interceptions et 3 balles perdues en un peu moins de 28 minutes pour 17 d’évaluation.

Poste 2 : Antoine Cornud : 10.5 pts à 40 % aux tirs, 32 % à 3-pts, 78.7 % aux LF, 3 rebonds, 1 passe, 1 interception et 1.5 balles perdus en 30 minutes.

Poste 3 :Romain Louiserre : 10 pts à 53.4 % aux tirs, 32.7 % à 3-pts, 66 % aux LF, 3.5 rebonds, 1 passe, 1 interception et 1.5 balle perdue en 23 minutes.

Poste 4 : Charles Galliou : 7.2 pts à 43.6 % aux tirs, 29.5 % à 3-pts, 65 % aux LF, 4.3 rebonds, 2.3 passes, 1.7 interception, 0.4 contre et 2.3 balles perdues en 30 minutes.

Poste 5 : Jean Dieudonné Biog : 7.4 pts à 52 % aux tirs, 54.5 % aux LF, 5.7 rebonds, 0.7 passe, 1 interception, 0.8 contre et 1.5 balle perdue en 19 minutes.

La saison :

L’ASVEL réussit un excellent début de saison. Sur les sept premières rencontres, ils n’en perdent qu’une. On se dit alors que l’ASVEL va dominer son sujet tout au long de la saison. Malheureusement pour eux, les blessures répétitives de Stanislas Heili vont les priver d’un atout important en seconde partie de championnat. Romain Louiserre en début de saison, mais surtout Arthur Rozenfeld, vont aussi rater des rencontres, blessés ou retenus pour le second par Pierre Vincent avec le groupe pro. Les villeurbannais arriveront à la trêve avec un bilan correct mais finalement décevant au vu du début de saison de neuf victoires pour six défaites. Ils réaliseront une phase retour du même acabit, avec un bilan de huit victoires pour sept défaites. Cependant, il y a une certaine régularité à noter. En effet, jamais les joueurs de la vallée du Rhône n’ont perdu plus de deux matches d’affilé. Ils ont finalement bénéficié de deux derniers matches à la maison pour assurer leur qualification, dont une grosse victoire face au troisième de la saison régulière, Cholet. Cholet justement, que les jeunes de l’ASVEL rencontreront dès le premier tour du trophée du futur.

L’avenir :

Depuis 2008, l’ASVEL a toujours fait partie du top 8 du championnat Espoirs Pro A, avec chaque année, des nouveaux joueurs qui se révèlent au plus haut niveau. Certes, Stanislas Heili, en dernière année, ne sera plus là la saison prochaine, mais il a déjà manqué une grande partie de cette saison en raison de blessures, sans que cela ne porte grand préjudice à l’équipe sur le plan comptable. La deuxième inconnue porte sur l’utilisation d’Arthur Rozenfeld, qui sera peut être amené à plus jouer avec l’équipe professionnelle, à l’image d’Alexandre Chassang cette saison.

Cependant, une grosse base de la génération 1994 devrait encore composer l’équipe la saison prochaine et de talentueux cadets arrivent pour continuer à porter haut les couleurs de l’ASVEL en espoir, Amine Noua en tête !