Pas de changement cette semaine encore dans le trio de tête. Strasbourg est toujours premier avec une victoire d’avance sur Gravelines et Nanterre.

Le Mans – Pau Lacq Orthez : 69-77 (21-14 | 33-39 | 56-54 | 69-77)

Le Mans est en chute libre depuis que Petr Cornelie évolue uniquement avec le groupe professionnel. C’est leur troisième défaite consécutive, la cinquième en six matchs. Au contraire, Pau revit depuis le retour de blessure de Felipe Braga cumulé aux retours de Alpha Kaba et Lucas Dussoullier avec le groupe espoirs.

 

Les chiffres clés :

– 19 balles perdues par Le Mans, 15 par Pau.

– 20/25 aux Lfs pour Pau, 10/15 pour Le Mans.

 

Les joueurs majeurs :

Alpha Kaba (Pau Lacq Orthez) : 21 pts à 4/9 à 2 pts, 3/5 à 3-pts, 4/4 aux Lfs, 4 rebonds, 2 passes, 6 fautes provoquées, 1 balle perdue pour 19 d’évaluation en 34 minutes.

Lucas Dussoulier (Pau Lacq Orthez) : 16 pts à 3/6 à 2 pts, 3/7 à 3-pts, 1/2 aux Lfs, 4 rebonds, 3 passes, 2 interceptions, 1 contre et 2 balles perdues pour 16 d’évaluation en 35 minutes.

Antoine Wallez (Le Mans) : 23 pts à 6/12 à 2 pts, 2/4 à 3-pts, 5/6 aux Lfs, 6 rebonds, 1 interception, 1 contre et 2 balles perdues pour 20 d’évaluation en 31 minutes.

 

 

ASVEL – Gravelines Dunkerque : 62-74 (21-24 | 35-42 | 54-53 | 62-74)

Au terme d’un dernier quart-temps parfaitement maîtrisé par les gravelinois, ils s’imposent à l’astroballe pour une quatrième victoire de suite. L’ASVEL est toujours dans le mou du classement avec un bilan de 5 victoires pour 9 défaites.

 

Les chiffres clés :

– 9 balles perdues par Gravelines, 19 par l’ASVEL.

– 8/25 à 3-pts pour Gravelines, 3/13 pour l’ASVEL.

 

Les joueurs majeurs :

Charly Maraux (Gravelines) : 15 pts à 5/10 à 2 pts, 0/5 à 3-pts, 5/5 aux Lfs, 7 passes, 6 rebonds, 11 fautes provoquées, 7 interceptions pour 25 d’évaluation en 37 minutes.

Johan Grebongo (Gravelines) : 22 pts à 8/14 à 2 pts, 1/1 à 3-pts, 3/6 aux Lfs, 9 rebonds, 5 fautes provoquées, 1 interception, 1 contre et 1 balle perdue pour 23 d’évaluation en 32 minutes.

Charles Galliou (ASVEL) : 14 pts à 3/5 à 2 pts, 2/4 à 3-pts, 2/2 aux Lfs, 9 rebonds, 2 passes, 2 interceptions, 1 contre et 3 balles perdues pour 21 d’évaluation en 32 minutes.

 

 

Chalon sur Saône – Strasbourg : 60-73 (19-22 | 31-40 | 51-59 | 60-73)

Nouvelle victoire de Strasbourg qui reste donc seul en tête. Chalon, après cette défaite, perd pied dans la course au trophée du futur et compte 2 victoires de retard sur le huitième.

 

Les chiffres clés :

19 passes pour Strasbourg, 11 pour Chalon.

– 7/20 à 3-pts pour Strasbourg, 2/15 pour Chalon.

 

Les joueurs majeurs :

Tanguy Nicolas (Strasbourg) : 18 pts à 0/2 à 2 pts, 6/8 à 3-pts, 6 passes, 4 rebonds, 1 balle perdue pour 23 d’évaluation en 28 minutes.

Abdoulaye Ndoye (Chalon sur Saône) : 23 pts à 7/10 à 2 pts, 1/3 à 3-pts, 6/6 aux Lfs, 15 rebonds, 2 passes, 1 interception, 1 contre et 2 balles perdues pour 35 d’évaluation en 32 minutes.

 

 

Chalons-Reims – Limoges : 67-71 (12-18 | 28-31 | 44-48 | 67-71)

Match entre deux mal classés. Ce sont finalement les limougeauds qui l’emporteront au terme d’un match serré de bout en bout. Les deux équipes ont un bilan de 5 victoires pour 9 défaites.

 

Les chiffres clés :

– 17/27 aux Lfs pour Limoges, 4/4 pour Chalons-Reims.

– 43 rebonds à 36 pour Limoges.

 

Les joueurs majeurs :

Valentin Estienne (Limoges) : 19 pts à 0/4 à 2 pts, 3/7 à 3-pts, 10/12 aux Lfs, 5 passes, 5 rebonds, 9 fautes provoquées, 3 interceptions et 1 balle perdue pour 21 d’évaluation en 29 minutes.

Jérémy Ricard (Chalons-Reims) : 13 pts à 6/10 à 2 pts, 0/1 à 3-pts, 1/1 aux Lfs, 9 rebonds, 5 passes, 3 interceptions, 2 contres et 1 balle perdue pour 26 d’évaluation en 30 minutes.

 

 

Cholet – Bourg en Bresse : 73-67 (20-14 | 42-33 | 58-46 | 73-67)

C’était un match extrêmement important à remporter à domicile pour Cholet à la fois pour rester au contact (même bilan que le huitième) pour le trophée du futur et pour (quasiment) définitivement éliminer un prétendant.

 

Les chiffres clés :

– 17 ballons perdus par Boug, 27 par Cholet.

– 46 rebonds à 27 pour Cholet.

 

Les joueurs majeurs :

Romuald Morency (Cholet) : 10 pts à 2/5 à 2 pts, 2/5 à 3-pts, 14 rebonds, 5 passes, 4 interceptions mais 7 balles perdues ainsi que 2 contres pour 22 d’évaluation en 33 minutes.

Antoine Chevrier (Cholet) : 15 pts à 2/2 à 2 pts, 2/5 à 3-pts, 5/6 aux Lfs, 3 passes, 5 rebonds, 5 fautes provoquées, 1 interception, 1 contre et 2 balles perdues pour 19 d’évaluation en 33 minutes.

 

 

Nancy – Dijon : 75-59 (22-11 | 45-34 | 58-47 | 75-59)

Si Nancy continue son chemin vers le haut de tableau, c’est très dur ces dernières semaines pour Dijon. Ils sont désormais à deux victoires de la huitième place qualificative pour le trophée du futur !

 

Les chiffres clés :

– 14 ballons perdus par Nancy, 20 par Dijon.

– 9/23 à 3-pts pour Nancy, 6/29 pour Dijon.

 

Les joueurs majeurs :

William Narace (Nancy) : 12 pts à 6/8 à 2 pts, 8 rebonds, 3 passes, 6 interceptions, 3 contres et 3 balles perdues pour 24 d’évaluation en 25 minutes.

Drissa Ballo (Dijon) : 9 pts à 4/8 à 2 pts, 1/5 aux Lfs, 17 rebonds, 3 passes, 5 fautes provoquées, 3 interceptions, 4 contres et 3 balles perdues pour 25 d’évaluation en 37 minutes.

 

 

Le Havre – Paris Levallois : 73-89 (22-14 | 34-38 | 55-62 | 73-89)

Les parisiens avaient très mal débuté la partie. En deuxième quart-temps, ce sont pourtant eux qui prendront l’avantage pour ne plus jamais le lâcher.

 

Point average :

Match aller : Paris Levallois – Le Havre : 65-81.

Le point average est donc nul dans cette confrontation.

 

Les chiffres clés :

– 14 ballons perdus par Paris, 20 par Le Havre.

– 28/44 (63,6%) à 2 pts pour Paris, 18/35 (51,4%) à 2 pts pour Le Havre.

 

Les joueurs majeurs :

Cyrille Eliezer Vanerot (Paris Levallois) : 18 pts à 6/7 à 2 pts, 1/6 à 3-pts, 3/4 aux Lfs, 7 rebonds, 3 passes, 5 fautes provoquées, 3 interceptions, 1 contre et 2 balles perdues pour 23 d’évaluation en 27 minutes.

Etienne Ory (Paris Levallois) : 17 pts à 4/4 à 2 pts, 3/5 à 3-pts, 0/1 aux Lfs, 3 rebonds, 2 interceptions et 2 balles perdues pour 20 d’évaluation en 27 minutes.

Guillaume Plas (Le Havre) : 28 pts à 8/11 à 2 pts, 0/3 à 3-pts, 12/12 aux Lfs, 4 rebonds, 3 passes, 8 fautes provoquées, 1 interception et 2 balles perdues pour 28 d’évaluation en 37 minutes.

 

 

Nanterre – Orléans : 81-53 (18-10 | 48-20 | 66-34 | 81-53)

Pas de surprise dans ce match où Nanterre s’est très vite largement détaché avant de gérer le match en seconde période.

 

Les chiffres clés :

– 97 à 42 à l’évaluation collective pour Nanterre.

– 15 ballons perdus par Nanterre, 18 par Orléans.

 

Les joueurs majeurs :

Guillaume Daurces (Nanterre) : 13 pts à 2/2 à 2 pts, 3/4 à 3-pts, 7 rebonds, 1 passe, 3 interceptions et 1 balle perdue pour 22 d’évaluation en 22 minutes.

William Mensah (Nanterre) : 13 pts à 5/11 à 2 pts, 3/3 aux Lfs, 7 passes, 5 rebonds, 5 fautes provoquées, 3 interceptions, 1 contre et 1 balle perdue pour 22 d’évaluation en 26 minutes.

 

 

Boulogne sur Mer – Rouen : 84-58 (26-6 | 47-25 | 61-43 | 84-58)

Duel de très fond de tableau. Grâce à cette victoire, Boulogne sur Mer n’est donc plus dernier de Pro A espoirs. La position est désormais occupée par le seul duo Rouen-Orléans.

 

Le chiffre clé :

– 59 rebonds (dont 23 offensifs) à 19 (5 offensifs) pour Boulogne.

 

Les joueurs majeurs :

Gaylor Lobela (Boulogne sur Mer) : 22 pts à 9/19 à 2 pts, 4/5 aux Lfs, 19 rebonds, 2 passes, 1 contre et 4 balles perdues pour 29 d’évaluation en 35 minutes.

Rosaire Malonga (Boulogne sur Mer) : 17 pts à 4/5 à 2 pts, 3/5 à 3-pts, 8 rebonds, 1 passe, 3 interceptions, 3 balles perdues pour 23 d’évaluation en 28 minutes.

Romain Dussomerard (Boulogne sur Mer) : 17 pts à 2/8 à 2 pts, 4/8 à 3-pts, 1/2 aux Lfs, 12 rebonds, 3 passes, 5 fautes provoquées, 5 interceptions et 4 balles perdues pour 22 d’évaluation en 33 minutes.