Le Havre – Orléans : 66-64 (15-15 | 28-32 | 48-50 | 66-64)

Le Havre a failli se faire surprendre dans ce match pourtant tout à fait à leur portée. Si Guillaume Plas a marqué les deux derniers points de son équipe sur la ligne des lancers-francs pour permettre aux siens de passer devant, c’est bien Orléans et Nathan Mépandy qui ont raté la balle de match à trois-points.

 

Les chiffres clés :

– 10 balles perdues par Le Havre, 14 par Orléans.

– 23 rebonds offensifs pour Orléans, 7 pour Le Havre.

– 46 % aux tirs pour Le Havre, 35 % pour Orléans.

– 18 passes décisives pour Le Havre, une seule pour Orléans.

 

Les joueurs majeurs :

Johan Papo (Le Havre) : 16pts à 5/8 à 2pts, 0/1 à 3pts, 6/6 aux Lfs, 2 rebonds, 1 passe, 1 interception et 1 contre pour 17 d’évaluation en 23 minutes.

Guillaume Plas (LE Havre) : 16pts à 5/9 à 2pts, 0/4 à 3pts, 6/6 aux Lfs, 3 passes, 2 rebonds, 2 contres pour 14 d’évaluation en 37 minutes.

 

 

Boulogne sur Mer – Nancy : 73-66 (14-18 | 29-34 | 57-52 | 73-66)

Grosse surprise que cette défaite de Nancy à Boulogne sur Mer. Très mauvaise opération comptable également pour les nancéiens qui voient Le Havre s’échapper devant eux.

 

Les chiffres clés :

– 18 balles perdues par Boulogne, 23 par Nancy.

– 17 passes décisives pour Boulogne, 8 pour Nancy.

 

Les joueurs majeurs :

Gaylor Lobela (Boulogne sur Mer) : 23pts à 8/11 à 2pts, 7/11 aux Lfs, 10 rebonds, 2 passes, 8 fautes provoquées, 1 interception et 2 balles perdues pour 27 d’évaluation en 34 minutes.

Alexis Thomas (Nancy) : 12pts à 5/7 à 2pts, 0/2 à 3pts, 2/3 aux Lfs, 16 rebonds, 2 interceptions, 1 contre mais 6 balles perdues pour 21 d’évaluation en 32 minutes.

 

 

Bourg en Bresse – ASVEL : 60-91 (15-18 | 33-44 | 46-69 | 60-91)

Dans ce match entre voisins, l’ASVEL l’a largement emporté avec le retour d’Arthur Rozenfeld dans le groupe. Les deux équipes sont désormais à égalité avec un bilan de 10 victoires et 17 défaites.

 

Les chiffres clés :

– 8/17 à 3pts pour l’ASVEL, 3/22 pour Bourg.

– 23 passes décisives à 7 pour l’ASVEL.

– 4 contres à 1 pour l’ASVEL.

 

Le joueur majeur :

Charles Galliou (ASVEL) : 9/10 à 2pts, 0/2 à 3pts, 3/3 aux Lfs, 4 passes, 3 rebonds, 1 contre pour 26 d’évaluation en 29 minutes.

 

 

Chalons-Reims – Gravelines Dunkerque : 54-92 (22-15 | 28-56 | 41-77 | 54-92)

Deuxième quart-temps incroyable pour Gravelines qui a infligé un 41-6 aux joueurs chalonnais. Gravelines s’impose donc et garde, seul, la seconde place du championnat.

 

Les chiffres clés :

– 41-6 en deuxième QT pour Gravelines.

– 10 balles perdues par Gravelines, 25 par Chalons-Reims.

– 10/20 à 3pts pour Gravelines, 3/11 pour Chalons-Reims.

 

Les joueurs majeurs :

Séraphin Saumont (Gravelines) : 17pts à 7/9 à 2pts, 3/4 aux Lfs, 9 rebonds, 4 passes, 2 interceptions, 1 contre et 1 balle perdue pour 29 d’évaluation en 30 minutes.

Théo Lefebvre (Gravelines) : 12pts à 3/3 à 2pts, 2/3 à 3pts, 5 passes, 2 rebonds, 3 interceptions et 1 balle perdue pour 20 d’évaluation en 24 minutes.

 

 

Cholet – Pau Lacq Orthez : 65-51 (14-14 | 30-24 | 48-34 | 65-51)

Victoire importantissime pour les choletais dans la course au trophée du futur face à un adversaire direct. Cholet est désormais neuvième avec un bilan de 15 victoires pour 12 défaites alors que Pau pointe à la sixième place avec 16 victoires et 10 défaites.

 

Point average :

Match aller : Pau Lacq Orthez – Cholet : 82-86.

Cholet a donc un bilan de 2 victoires pour 0 défaite face à Pau.

 

Les chiffres clés :

– 17 balles perdues par Cholet, 20 par Pau.

– 3 contre à 0 pour Cholet.

 

Les joueurs majeurs :

Léo Maginot (Cholet) : 14pts à 6/10 à 2pts, 0/5 à 3pts, 2/3 aux Lfs, 7 rebonds, 3 passes, 6 interceptions, 1 contre et 3 balles perdues pour 18 d’évaluation en 28 minutes.

Kadri Moendadze (Cholet) : 12pts à 3/3 à 2pts, 2/3 à 3pts, 4 passes, 1 rebond, 3 interceptions et 2 balles perdues pour 17 d’évaluation en 24 minutes.

 

 

Paris Levallois – Rouen : 78-65 (22-19 | 42-33 | 56-49 | 78-65)

Victoire logique et importante du Paris Levallois face à un adversaire réputé faible. Les parisiens conservent leur quatrième place tout en mettant la pression sur Nanterre.

 

Les chiffres clés :

– 16 balles perdues par Paris, 24 par Rouen.

– 42 rebonds à 32 pour Paris.

 

Les joueurs majeurs :

Pierre Besson (Paris Levallois) : 12pts à 5/8 à 2pts, 2/2 aux Lfs, 4 rebonds, 2 passes, 3 interceptions et 1 balle perdue pour 17 d’évaluation en 22 minutes.

Solly Stansburry (Paris Levallois) : 12pts à 4/9 à 2pts, 1/1 à 3pts, 1/1 aux Lfs, 9 rebonds pour 16 d’évaluation en 24 minutes.

 

 

Strasbourg – Chalon sur Saône : 65-62 (19-14 | 30-28 | 43-46 | 65-62)

Une fois de plus, Strasbourg a cédé mais n’a pas rompu ! Grâce à un Frank Ntilikina impérial sur la ligne des lancers-francs dans la dernière minute (4/4), Strasbourg enchaîne donc sa 20ème victoire consécutive.

 

Chiffres clés :

– 21 passes décisives pour Strasbourg, 13 pour Chalon.

– 7/10 aux Lfs pour Strasbourg, 9/19 pour Chalon.

 

Les joueurs majeurs :

Frank Ntilikina (Strasbourg) : 12pts à 1/3 à 2pts, 2/3 à 3pts, 4/4 aux Lfs, 8 rebonds, 4 passes, 6 fautes provoquées, 2 interceptions, 2 contres et 3 balles perdues pour 22 d’évaluation en 29 minutes.

Luidgy Laporal (Strasbourg) : 18pts à 9/13 à 2pts, 8 rebonds, 1 contre et 2 balles perdues pour 21 d’évaluation en 25 minutes.

Abdoulaye Ndoye (Chalon sur Saône) : 23pts à 11/14 à 2pts, 0/2 à 3pts, 1/1 aux Lfs, 15 rebonds, 1 passe, 4 interceptions et 3 balles perdues pour 35 d’évaluation en 37 minutes.

 

 

Dijon – Limoges : 81-77 (24-28 | 51-44 | 74-54 | 81-77)

Auteur d’un très gros quatrième quart-temps, Limoges n’a jamais réellement inquiété Dijon pour la victoire finale même si il était temps que la partie se termine pour eux ! Dijon conserve ainsi sa huitième place à égalité avec Cholet.

 

Les chiffres clés :

– 16 balles perdues par Dijon, 19 par Limoges.

– 3 contre à 1 pour Dijon.

 

Les joueurs majeurs :

Drissa Ballo (Dijon) : 12pts à 5/9 à 2pts, 6 rebonds, 1 passe, 3 interceptions pour 16 d’évaluation en 20 minutes.

Vincent Fauche (Limoges) : 14pts à 2/4 à 2pts, 1/2 à 3pts, 7/10 aux Lfs, 6 passes, 4 rebonds, 7 fautes provoquées, 2 interceptions , 1 contre et 1 balle perdue pour 21 d’évaluation en 32 minutes.

Abou Diallo (Limoges) : 21pts à 3/5 à 2pts, 4/5 à 3pts, 3/4 aux Lfs, 4 rebonds, 1 passe, 2 balles perdues pour 20 d’évaluation en 35 minutes.

 

 

Le Mans – Nanterre : mardi 24 mars.