Pour mieux comprendre la rivalité entretenue depuis presque une décennie entre les basketteurs français et espagnols lors des compétitions internationales, voici un historique des dix ultimes duels entre ces deux pays voisins géographiquement.

EuroBasket 2009

Dernière équipe qualifiée pour le championnat d’Europe qui se déroule en Pologne, la sélection française démarre la compétition en pleine bourre (6 victoires pour 0 défaite) et se trouve en pleine confiance à l’aube des quarts de finale. L’Espagne, dont les résultats sont plus mitigés lors des deux premières tours, se dresse sur son passage dès les quarts de finale. Maladroits, les Bleus se font dominés par la formation ibérique guidée par un Pau Gasol (28 points à 11/13 aux tirs) impérial dans la raquette. Tandis que la Roja remporte le titre face à la Serbie, les hommes de Vincent Collet terminent le tournoi à la cinquième position du classement final malgré un bilan presque parfait de 8 succès pour seulement 1 revers.

-> Défaite de la France, 66 à 86

Mondial 2010

Dans un match sans enjeux, les français et les espagnols se retrouvent dès le premier match du premier tour du championnat du Monde. Un peu à la surprise générale, les Bleus s’imposent dans le money-time en partie grâce à un étonnant Andrew Albicy (13 points en 26 minutes), tout juste élu MVP de l’EuroBasket U20 et dernier appelé suite aux forfaits de Tony Parker, Rodrigue Beaubois et Antoine Diot au poste de meneur de jeu.

-> Victoire de la France, 72 à 66

EuroBasket 2011

Après avoir entamé la compétition avec 7 victoires consécutives, Nicolas Batum et ses coéquipiers affrontent l’Espagne à l’occasion du dernier match du second tour. Ayant fait jeu égal avec leurs adversaires en première mi-temps (38-39), les Bleus finissent logiquement par s’incliner en l’absence de Tony Parker et Joakim Noah, les deux superstars françaises, préservées en vue des quarts de finale qui se profilent.

-> Défaite de la France, 69 à 96

Une semaine plus tard, les deux équipes accèdent à la finale, synonyme de qualification pour les Jeux Olympiques 2012 de Londres. Une performance historique pour le basket français ! La bande à Parker est sur son nuage, rivalise face à la Roja mais n’aborde inconsciemment pas cet ultime combat de la meilleure des manières. Les détails font la différence et offrent le doublé à l’Espagne.

-> Défaite de la France, 85 à 98

JO 2012

Suite à une défaite initiale et logique face à Team USA, futur vainqueur de la compétition, les hommes coachés par Vincent Collet multiplient les succès en phase de poule, terminant à la deuxième place du groupe juste derrière les indétronables américains. De leur côté, les espagnols décident de perdre volontairement leur dernier match de poule contre le Brésil pour défier les français en quart de finale et croiser le plus tard possible avec les Etats-Unis. Devants au tableau d’affichage durant la majorité de la rencontre, le capitaine Boris Diaw et la troupe française jouent les yeux dans les yeux avec la formation ibérique mais craquent mentalement en fin de partie au moment de faire la différence. Des événements regrettables ont lieu, comme un violent coup de poing de Nicolas Batum à destination de Juan Carlos Navarro, porteur du ballon, précédé d’une faute « flagrante » de Ronny Turiaf sur Rudy Fernandez.

-> Défaite de la France, 59 à 66

EuroBasket 2013

Au championnat d’Europe en Slovénie, les Bleus débarquent en tant qu’outsiders mais comptent bien faire déjouer les pronostics. A l’heure d’entamer les matchs à élimination directe, Parker et les siens parviennent à éliminer le pays hôte en quart de finale. Puis c’est au tour de la Roja de se positionner à une énième reprise sur leur route. Alors que l’on se dirige tout droit vers une défaite de la sélection française, celle-ci concédant 14 points de retard à la mi-parcours, les tricolores vont réussir à remonter leur retard et à égaliser à trois minutes de la fin du temps règlementaire. Tony Parker réalise un match de légende avec 32 points marqués et offre la victoire aux siens après prolongation. L’heure de gloire et de revanche des français a enfin sonné face à leur bête noire. Ils remportent un succès de prestige et mettent ainsi fin à de nombreuses années d’infériorité, leur dernière victoire face à l’Espagne lors d’un match à enjeux remontant à l’EuroBasket 2005, lors de la petite finale qui a décerné la troisième place et donc la médaille de bronze aux français.

-> Victoire de la France, 75 à 72

Mondial 2014

A l’occasion de leur quatrième match de poule, une nouvelle opposition France – Espagne a lieu.
Une rencontre dominée de bout en bout par les Espagnols, qui assurent devant leur public à Grenade, face à des Bleus privés de Tony Parker (forfait pour l’ensemble de la compétition) et qui se montrent particulièrement maladroits.

-> Défaite de la France, 88 à 64

Sept jours plus tard, la tradition perdure et offre aux fans un choc franco-espagnol. Cette fois-ci, la donne n’est plus la même comparée à la semaine précédente. La tour de contrôle Rudy Gobert tient tête face à Pau Gasol et se révèle aux yeux du grand public. De même que l’électron libre Thomas Heurtel, auteur du tir primé décisif permettant de crucifier les locaux. Les français terrassent la mythique Roja chez elle, pour se qui sera leur unique défaite de la compétition. Une élimination prématurée pour cette équipe qui n’a cessé d’engranger les médailles en compétition internationale depuis 2006.

-> Victoire de la France, 65 à 52

EuroBasket 2015

A domicile à Lille, les Bleus voient les choses en grand dans un stade accueillant 20 000 spectateurs et rêvent d’un doublé historique. Inséparables, français et espagnols s’affrontent au niveau des demi-finales de la compétition, comme ce fût le cas deux ans plus tôt. Les Bleus mènent la danse durant la quasi intégralité de la partie et la victoire leur semble acquise à 7 minutes de la fin suite à un panier à 3-points inscrit par Nando De Colo qui leur offre 9 unités d’avance au tableau d’affichage. C’était sans compter une succession de stops défensifs réalisés par l’Espagne, qui recolle petit à petit au score et s’offre même l’avantage sous l’impulsion d’un Pau Gasol particulièrement monstrueux (40 points et 11 rebonds). Une prolongation est nécessaire pour départager les deux écuries. A 80 secondes de la fin des cinq minutes de temps de jeu additionnel, Rudy Gobert écope de sa cinquième faute personnelle et sort en conséquence du terrain. Gasol en profite pour conclure la rencontre avec huit points consécutifs et offrir la victoire à la Roja. Une vengeance de l’humiliation subit chez eux l’année précédente à cause des français au terme d’une partie particulièrement disputée.

-> Défaite de la France, 75 à 80

JO 2016

Sans compter les nombreuses rencontres « amicales », les deux meilleurs ennemis s’apprêtent à se retrouver pour un dixième duel en match officiel en 7 ans, le sixième en match couperet. Si la tendance s’est inversée entre 2013 et 2014 en faveur de la France, les Espagnols voudront certainement retrouver leur domination d’antan et confirmer leur épique succès acquis l’an dernier pour s’offrir une demi-finale de prestige face aux Américains, leur bourreau en finale lors des deux dernières olympiades. De leur côté, les français devraient également avoir leur mot à dire, eux qui attendaient avec impatience ce quart de finale, synonyme de réussite ou d’échec d’une équipe dans une compétition internationale. Voilà qui promet un choc au sommet.

-> Rendez-vous Mercredi 17 août à 19h30 heure française