Salarié français le mieux payé au Monde cette année avec un peu plus de 2 millions de dollars de revenus mensuels bruts, le basketteur français Rudy Gobert pulvérise des records. En prolongeant son contrat NBA au Utah Jazz pour 5 ans et 200 millions de billets verts, il semble indétrônable de la place de numéro 1 pour au moins encore quelques années. Malgré ces montants astronomiques, le pivot titulaire des Bleus à la dernière Coupe du Monde garde la tête fixée sur les épaules. Sa simplicité et sa fidélité à des valeurs nobles ont intrigué la rédaction de la filiale française du célèbre magazine économique Forbes. En échange d’une interview, celle-ci a lui a fait l’honneur d’apposer son visage en UNE de son numéro trimestriel actuellement en kiosques.

Un entretien de quatre pages

L’entretien que Rudy Gobert a accordé à ce prestigieux titre de presse, qui dépasse les frontières du sport, a été retranscrit sur quatre pages. Dans cette interview, différents sujets sont abordés, comme les sacrifices qu’il a dû consentir pour atteindre le plus haut niveau, son nouveau statut de sportif le mieux payé de l’histoire du sport français ou encore sa relation à l’argent, entre autres.

Extraits : « Dès mes 13 ans, je suis parti à Amiens, en sport-études. (…) Ma décision de devenir basketteur pro remonte à loin. (…) En fait, je me suis tellement conditionné très jeune que je me suis habitué à vivre dans la difficulté. C’est comme une routine. (…) Il faut être en bonne santé physiquement, mentalement, progresser techniquement ».

« J’ai moi-même une relation décomplexée à l’argent. Pour moi, chacun fait son chemin, obtient ce qu’il mérite et il n’y a rien à dire là-dessus. (…) Aujourd’hui, je gagne beaucoup d’argent mais je garde les pieds sur terre et le sens de ce qui est vraiment important, la famille, les valeurs. L’argent, cela me permet de vivre dans un certain confort que j’apprécie mais aussi d’aider beaucoup de gens… »

Un impact sur et en dehors des parquets

Sportivement, Gobert est l’une des deux stars de l’une des meilleures équipes de la Grande Ligue. Sacré deux fois meilleur défenseur de la saison NBA, et également sélectionné à deux reprises au All-Star Game, le natif de Saint-Quentin appartient au gratin du basket américain. Son impact sur les terrains est énorme. En dehors des parquets, l’ancien pensionnaire du centre de formation de Cholet Basket est de plus en plus impliqué auprès de la communauté. A travers sa fondation « Rudy’s Kids Foundation », il mène des actions sociales et caritatives envers la jeunesse.

D’un point de vue business, ce sportif multi-millionnaire investit financièrement dans des entreprises auxquelles il croit. Parmi ses différents domaines d’investissement, on retrouve le e-sport. Il s’agit d’un univers dont on entend de plus en plus parler. A ce sujet, le pilier de l’équipe de France ne regrette d’avoir sorti le chéquier. « Il y a un an et demi, j’ai investi dans le gaming parce que c’est un secteur qui m’intéresse. Mon conseiller financier aux Etats-Unis m’a permis d’investir dans le groupe Rekt Global et j’ai très bien fait puisque j’ai doublé la valeur de mon investissement. Je compte aller plus loin avec eux. » a t-il indiqué à la revue économique.