Quatre prospects français ont décidé de retirer leur nom de la prochaine draft NBA qui aura lieu dans dix jours à New York.

Concernant l’intérieur Alpha Kaba, né en 1996, il devrait s’aguerrir au moins encore une année en Europe et plus précisément en Serbie où les exigences de travail sont réputées plus élevées qu’ailleurs sur le continent.
Pour Timothé Luwawu-Cabarrot, il n’a pas pu se rendre à Trévise ni aux Etats-Unis pour répondre aux sollicitations des recruteurs américains en raison de l’excellent parcours en playoffs de Pro B de son club, les Sharks Antibes (actuellement en finale). Ce swingman né en 1995 pourrait évoluer en Pro A la saison prochaine.
En ce qui concerne le combo-guard Kevin Harley et le poste 4/3 Alexandre Chassang, tous deux membres de la génération 94, ils ont visiblement estimé ne pas avoir assez tapé dans l’oeil des recruteurs NBA pour avoir une chance d’être sélectionné par une franchise dans deux semaines. Ils seront automatiquement éligibles l’an prochain.

Un seul joueur français né en 1994 va donc conserver son nom à la grande messe annuelle du basket américain. Il s’agit de Mouhammadou Jaiteh, qui est presque assuré d’être sélectionné entre la seconde moitié du premier tour et la première moitié du second tour. Il en saura plus sur son avenir le 25 juin, jour de la draft.