Présentant l’un des budgets les plus élevés de Nationale 2, et affichant des ambitions de Pro B sur le moyen terme, l’Union Tours Basket Métropole ne voudra pas, la saison prochaine, laisser filer une troisième fois sa chance d’accéder à la Nationale 1.

Ecarté l’an dernier par Rennes sur la dernière marche, en quart de finale des playoffs, les Tourangeaux ont connu une entame compliquée en championnat cette année et, malgré une phase retour presque parfaite (12 succès en 13 matchs) due à plusieurs ajustements dans l’effectif, ils ne sont pas parvenus à dépasser au classement Brissac-Quincé et La Charité-sur-Loire, qui disputent actuellement les phases finales de la compétition.

Confirmé à la tête de l’équipe fanion, Pierre Tavano (ancien assistant-coach de longue date de Vincent Collet à Strasbourg en Pro A) a souhaité conservé la majeure partie de son effectif, dont la majorité des joueurs qui le compose ont connu les divisions supérieures. Tony Ramphort, Julien Lesieu, Amy M’Boma, Bruno Cingala-Mata, le serbe Vladimir Matic, Alexandre Bergeron et Ismaël Cadiau seront ainsi toujours tourangeaux à la rentrée.

A eux sept, va venir s’ajouter l’intérieur Aziz Dia (2m03, 27 ans). Formé en Normandie, passé par le centre de formation de Rouen puis par la Pro B avec l’ALM Evreux, ce natif de Louviers (27) est ensuite descendu de deux divisions pour lancer sa carrière en faisant ses preuves durant deux saisons en Nationale 2, à Tremblay puis la Jalt Le Mans. Ses belles performances individuelles auront attiré l’oeil du coach Grégory Thiélin, qui l’engagea à La Rochelle en 2012 pour évoluer à l’étage supérieur, en Nationale 1. Fidèle au club charentais, ce joueur de collectif aura porté le maillot de la Rupella au cours des cinq dernières saisons, allant même jusqu’à suivre l’équipe rochelaise en Nationale 2 suite à sa relégation en 2016. Quinzième meilleur marqueur de la poule B de NM2 lors de l’exercice en cours avec 12.8 points marqués en moyenne par match, mais également réputé excellent rebondeur, Dia devrait être un élément majeur et redoutable dans la raquette de Tours aux côtés de Julien Lesieu.

Une à deux autres recrues sont encore attendues à l’UTBM pour finaliser un effectif déjà bien étoffé.