Hier soir, à l’occasion du match opposant Le Mans Sarthe Basket et les Sharks Antibes, plusieurs recruteurs et spécialistes influents de la draft NBA étaient installés aux premières loges et dans les travées d’Antarès. La plupart étaient venus pour superviser avant tout les prospects français Petr Cornelie (2m11, 20 ans) et Boris Dallo (1m96, 21 ans), mais également pour jeter un oeil sur les espoirs manceaux Youssoupha Fall (2m21, 21 ans)/Jonathan Jeanne (2m15, 18 ans) et l’espoir antibois Gracin Bakumanya (2m12, 18 ans).

Petr Cornelie se montre à son avantage

En sortie de banc, le jeune ailier-fort du MSB a compilé 14 points (dont 6/9 à 2 pts), 5 rebonds et 1 passe décisive pour 14 d’évaluation en 14 minutes de temps de jeu. Cornelie aurait pu faire encore mieux s’il n’avait pas été limité par les fautes personnelles (4). S’étant également montré fébrile sur son shoot longue distance (0/3 à 3-pts), le protégé d’Erman Kunter a néanmoins régalé le public. Il a notamment été à la conclusion de deux alley-oops ainsi que d’un magnifique dunk aérien depuis la ligne de fond. En définitive, sa prestation a très probablement tourné à son avantage dans la tête des recruteurs américain. Surtout que le MSB s’est imposé…

Boris Dallo quant à lui en retrait

Ce qui n’a pas été le cas de Dallo. Ce meneur de jeu de grande taille, passé par le Partizan Belgrade et dont 2016 est sa dernière année d’éligibilité pour la draft NBA, a été titularisé aux côtés de Will Solomon. Il s’est contenté au final de 5 points (à 2/7 aux shoots), 1 rebond et 3 passes décisives pour 4 d’évaluation en 22 minutes de temps de jeu. Des chiffres assez faibles au vue de la forte concurrence qui existe à son poste de jeu… Pas idéal dans l’optique de décrocher un contrat au sein de la grande ligue américaine.