Ce soir, à 21h heure française, le jeune prospect NBA français Isaïa Cordinier (1m94, 19 ans) foulera le parquet du Moda Center de Portland à l’occasion du Nike Hoop Summit. Aux côtés des meilleurs joueurs internationaux de sa génération, il se frottera aux meilleurs lycéens américains. Une belle manière de faire grimper sa cote Outre-Atlantique auprès des franchises NBA sachant que cet événement est suivi par un parterre de recruteurs.

Un avenir en Europe à court terme ?

Ayant l’ambition d’être retenu au premier tour de la draft en juin prochain, l’actuel arrière de Denain pourrait néanmoins ne pas intégrer la NBA tout de suite. Et ainsi continuer de s’aguerrir en Europe la saison prochaine. Dans un article qui lui est consacré dans les colonnes du quotidien L’Equipe, on y apprend que quatre formations de Pro A se sont renseignées sur cette possibilité. Elles lui feraient les yeux doux pour l’accueillir dans leur rang à la rentrée 2016/2017. Il s’agit des Sharks Antibes, du Limoges CSP, de l’Asvel Lyon-Villeurbanne et de l’Elan Chalon-sur-Saône. La première organisation nommée n’est autre sur son club formation. Tandis que le second dispose du statut attractif de double champion de France Pro A en titre.

A noter que dans un entretien accordé à DraftExpress un peu plus tôt cette année, Cordinier a fait savoir pourquoi il a privilégié la Pro B cette saison. En effet, il n’avait reçu aucune garantie de temps de jeu par un club français de l’élite parmi les offres qui lui avaient été faites. Contrairement au projet proposé par le Denain Voltaire Basket…