Cinq ans après son retour en Pro B, le SQBB n’a pas réussi cette saison à se maintenir dans l’antichambre de l’élite du basket français. En terminant à la dix-septième position du classement général avec un bilan de 13 victoires pour 21 défaites, le club qui a vu évoluer en minimes la star française Rudy Gobert aurait dû se maintenir s’il avait possédé un point average favorable sur son devanceur Aix-Maurienne, et s’il n’avait pas connu une fin de championnat catastrophique avec six revers pour seulement un succès à son compteur. A la suite de cette désillusion, l’heure est désormais à la reconstruction du côté des dirigeants Saint-Quentinois. Alors que le coaching staff composé de Jérôme Navier et Thomas Giorguitti a été prolongé dans ses fonctions, une décision qui surprendra certains supporters du club, aucun joueur de l’effectif professionnel ne descendra en Nationale 1 avec la formation localisée dans l’Aisne. Pour bâtir une équipe qui visera les premiers rôles au troisième échelon national, Navier va donc repartir d’une feuille totalement blanche et compte bien attirer des éléments majeurs du plus haut niveau fédéral.