tony parker, passionné de football
© Alan Le Bolloch / bolloch.com

Ces 5 basketteurs américains qui ont joué en équipe de France

Table des matières

A une époque où les équipes nationales n’hésitent pas à faire appel à des basketteurs américains naturalisés pour se renforcer, la France n’a pas besoin d’avoir recours à cette pratique. Son réservoir de talents étant immense… Cependant, par le passé, les Bleus ont déjà utilisé cette possibilité qui leur était offerte. Certains athlètes possédaient déjà la nationalité française à la naissance. D’autres l’ont acquise au cours de leur carrière. Voici 5 basketteurs américains qui ont joué en équipe de France.

Tony Parker

Né en Belgique d’un papa américain et d’une maman néerlandaise, Tony Parker a été naturalisé français durant son adolescence. Pendant plus d’une décennie, le célèbre meneur de jeu franco-américain a porté l’équipe de France sur ses épaules lors des compétitions internationales. En 2013, il a ramené à la France la première médaille d’Or de son Histoire dans un championnat d’Europe. A ce jour, Il est considéré comme étant le meilleur basketteur tricolore de tous les temps. C’est également le plus fortuné. Son palmarès, tant sur le plan individuel que collectif, sera difficile à battre. En plus de ses trophées de MVP et distinctions All-Star, Tony Parker a été sacré quatre fois champion NBA avec les San Antonio Spurs.

Joakim Noah

Le fils de Yannick Noah est né en février 1985 à New York. Il possède pas moins de quatre nationalités différentes. Néanmoins, ce sont les couleurs de l’équipe de France qu’il a décidé de représenter. Néanmoins, l’aventure de « Jooks » avec les Bleus aura été brève. A savoir une campagne internationale et demi… Mais cela aura été une réussite absolue durant cette courte période ! C’est en 2009 que Joakim Noah a effectué ses premiers pas dans l’effectif déjà dirigé à l’époque par Vincent Collet. Après plusieurs entraînements et matchs de préparation, il rentrait aux États-Unis pour préparer la saison suivante. L’ancien All-Star et meilleur défenseur NBA allait néanmoins revenir deux ans plus tard. Son impact aura été immédiat. Médaillé d’argent avec les Bleus à l’EuroBasket 2011, il a été déterminant dans le parcours réalisé par l’équipe nationale.

Tariq Kirksay

Lui aussi né à New York, à l’image de son compatriote Joakim Noah, Tariq Kirksay a été naturalisé français sur le tard. C’était en 2006. Il avait alors 27 ans. L’ancien joueur de Besançon, Rueil, Bourg-en-Bresse ou encore Nancy a fait son trou dans l’élite française. Et ce, après s’être d’abord montré performant en Pro B. Kirksay a été appelé à évoluer avec les Bleus entre 2007 et 2009. Il compte 29 sélections et 229 points marqués sous les couleurs de l’équipe de France. La balle orange aura permis à ce basketteur franco-américain de voyager à travers le Monde. L’Argentine, le Venezuela, la Russie, l’Espagne, l’Italie, la France ou encore l’Angola figurent sur la liste de ses destinations en carrière. Celle-ci s’est terminée au niveau professionnel avec Fos Provence en 2019.

Pierre Bressant

Né en 1959 en France, à Fontainebleau plus précisément, Pierre Bressant a été naturalisé français seulement 22 ans plus tard. Le meneur de jeu, recordman du nombre de passes décisives délivrées lors d’un match de première division française, a été formé aux USA à l’université de Arizona State. Il a ensuite effectué l’intégralité de son parcours de basketteur professionnel dans l’Hexagone. Bressant a notamment porté les couleurs de Mulhouse, Antibes, Monaco, Paris et Lyon. Ses performances ont conduit le sélectionneur des Bleus à faire appel à ses services à la fin des années 1980. Au terme de sa carrière de joueur, Pierre Bressant s’est reconverti en coach à succès. Il exerce actuellement à la Tony Parker Academy.

Skeeter Jackson

Le papa d’Edwin Jackson, également ancien international français, est l’un des premiers basketteurs américains à avoir joué pour l’équipe de France. Naturalisé en 1984, le natif de Monroe a accumulé 41 sélections entre 1987 et 1989. Comme son fils, Skeeter Jackson a évolué pendant plusieurs saisons à Lyon au cours de sa carrière. Il y est ensuite devenu coach au sein du centre de formation. A la différence d’Edwin, qui est arrière shooteur, Skeeter évoluait au poste d’intérieur. Du haut de ses 2m04 et de ses qualités de rebondeur, il a été l’un des meilleurs joueurs du championnat de France.