trajectoires folles NBA - Isaiah Thomas
© Alan Le Bolloch / bolloch.com

Les trajectoires de joueurs les plus folles en NBA

Table des matières

La NBA regorge d’histoires incroyables. Le meilleur championnat de basket-ball au Monde a changé des centaines de destinés. La vie de tout individu est impactée quand il intègre cet univers magique. Voici les trajectoires de joueurs les plus folles :

Alfonzo McKinnie

De la deuxième division luxembourgeoise à la NBA, il n’y qu’un pas. C’est le chemin extraordinaire qu’a emprunté Alfonzo McKinnie. Alors qu’il évoluait dans une obscure compétition semi-professionnelle en Europe, l’ailier américain a signé deux ans plus tard son premier contrat NBA avec les Toronto Raptors. Entre temps, il a évolué en G-League. A l’époque, il avait même payé 175 dollars de sa poche pour participer à une détection ! S’en sont suivies des expériences avec les Golden State Warriors, les Cleveland Cavaliers et les Los Angeles Lakers. Même si son rôle était mineur au sein de ces équipes, son parcours force le respect. Son incroyable histoire ne s’arrête pas là. Le natif de Chicago a réalisé son rêve d’enfant en signant deux piges de dix jours, puis un contrat garanti jusqu’à la fin de la saison actuelle avec les Bulls. Il s’agit d’un véritable comte de fée !

Isaiah Thomas

Du haut de ses 175 centimètres, Isaiah Thomas ressemble à une anomalie dans l’univers de la NBA. Mesurer plus de 2 mètres est quasiment la norme dans ce championnat. C’est l’un des plus petits joueurs de NBA par la taille. Ce petit gabarit, poids plume, s’est fait une place dans la cour des grands. Pourtant, au départ, c’était très loin d’être gagné. Dernier choix de la draft 2011, l’intéressé a été jusqu’à participer au All-Star Game. Ses qualités de scoreur lui ont fait connaître beaucoup de succès… Mais aussi des désillusions. Trimballé d’une équipe à une autre depuis 2017, Isaiah Thomas avait fini par perdre sa place en NBA.

Prêt à tout pour retrouver le prestige de la Grande Ligue, ce véritable amoureux du basket a été jusqu’à disputer des matchs des qualifications pour la coupe du Monde 2023 avec l’équipe R de Team USA afin de se mettre en évidence. Quelques semaines plus tard, un carton plein en G-League et l’indisponibilité de joueurs touchés par la covid auront suffi pour lui offrir une opportunité de retrouver les parquets NBA. Il attendait ça depuis tellement longtemps ! Malheureusement pour lui, les Los Angeles Lakers l’ont finalement libéré après une poignée de matchs. L’Histoire ne pouvait pas s’arrêter ainsi. Sa bonne étoile est intervenue. Les Dallas Mavericks l’ont récupéré, et on attend avec impatience de connaître la suite de son véritable parcours du combattant…

Jimmy Butler

Comme beaucoup de joueurs NBA, Jimmy Butler a connu une enfance très difficile. Il a grandi dans des quartiers pauvres, avec un contexte familial compliqué. Son père a quitté le foyer peu après sa naissance. Sa mère l’a renvoyé de chez elle alors qu’il n’était qu’adolescent. Son histoire est l’une des plus folles en NBA.

L’actuelle vedette du Miami Heat s’est appuyée sur son horrible passé et ses échecs pour se construire une mentalité en acier. Butler a redoublé d’efforts au quotidien afin de devenir le meilleur basketteur et homme possible. Il n’est pas entré en NBA avec un statut de joueur star. Loin de là. Il a du cravacher pour se faire sa place. Et donc grimper les échelons ! A force de travail acharné et de détermination, Jimmy Butler est devenu l’un des vingt-cinq meilleurs joueurs NBA. C’est un véritable chien de garde en défense. Offensivement, on ne présente plus ses qualités. Son intensité des deux côtés du terrain est remarquable. Son impact est énorme dans une équipe.

Nikola Jokic

Longtemps snobés en NBA, les basketteurs européens et plus globalement internationaux occupent désormais une place de choix dans la Grande Ligue. Ils sont de plus en plus nombreux chaque année… même s’ils n’ont pas encore dépassés le nombre de basketteurs américains en NBA !

En dehors des États-Unis, les meilleurs potentiels du Monde sont repérés de plus en plus tôt. On les appelle les prospects NBA. Adolescent, Nikola Jokic n’en était pas vraiment un. Bien qu’il aimait le basket, la superstar des Nuggets était obèse. Son physique n’était clairement pas celui d’un athlète. Une anecdote relève bien du manque de professionnalisme durant ses jeunes années. Avant de devenir une star NBA, Jokic ingurgitait pas moins de deux litres de Coca-Cola par jour. Autant dire que son hygiène de vie était désastreuse. Une alimentation adaptée est nécessaire pour réaliser une carrière de basketteur pro au plus haut niveau.

Personne, probablement à part lui-même et ses proches, ne pouvait imaginer une telle trajectoire. Le natif de Sombor a débarqué en NBA un an après sa sélection au deuxième tour de la draft. Son impact a presque été immédiat. Cinq années plus tard, il était élu meilleur joueur du Monde !