arbitre de basket
© Alan Le Bolloch / bolloch.com

Tout savoir sur les arbitres de basket : formation, salaire…

Table des matières

Les associations sportives de basket-ball sont en quête constante de nouveaux arbitres. À chaque match, la présence d’un arbitre est nécessaire pour réguler le jeu et veiller au bon déroulement de la rencontre. Et ce, peu importe la catégorie d’âge et le niveau de compétition. Devenir arbitre est une bonne idée si vois souhaitez générer des revenus complémentaires et que vous êtes passionné de basket. Si vous en vous donnez les moyens, c’est également un moyen d’accéder à l’univers du basket de très haut niveau. Voici tout ce que vous devez savoir à propos de cette activité d’arbitre de basket.

Comment devenir arbitre de basket ?

Devenir arbitre de basket n’est pas très compliqué. La première étape est de s’inscrire dans une association sportive. De nos jours, il est facile de trouver un club de basket. Ensuite, vous devez vous former.

Dans un premier temps, des membres de votre club vont se charger de votre formation en interne. Surtout si vous n’avez aucune base ou connaissance spécifique… A force de vous expérimenter en arbitrant des matchs d’entraînements, vous allez rapidement progresser.

Une fois cette étape passée, la suivante consiste à devenir arbitre officiel. C’est là que les choses sérieuses commencent. Les comités départementaux, les ligues régionales et la fédération française organisent des sessions de formations. Ces organismes délivrent des diplômes et certifications selon la nature de l’examen passé. Une fois votre diplôme d’arbitre officiel en poche, vous serez désigné pour arbitrer des matchs de basket tous les week-end.

Avoir recours à un mentor, tel qu’un arbitre de basket expérimenté, est une excellente idée. Cette personne bienveillante pourra vous conseiller et vous encourager à persévérer lors des moments plus difficiles. De plus, à travers son expérience et ses précieux conseils, un mentor vous permettra de progresser beaucoup plus rapidement.

Qu’est-ce qu’un bon arbitre de basket ?

Tout le monde qui se lance dans le monde de l’arbitrage souhaite devenir un bon arbitre de basket. Obtenir le respect de ses pairs et des acteurs du jeu requiert du temps. Néanmoins, il existe plusieurs critères clés permettant de déterminer ce qu’est un bon arbitre de basket-ball.

Connaître les règles du basket sur le bout des doigts

En tant qu’arbitre de basket, il est essentiel de connaître le règlement par cœur. Mais aussi de se tenir au courant des dernières réformes. Certaines règles du basket évoluent au fil des saisons. Une veille régulière est donc recommandée. De toute façon, des sessions de recyclage ont lieu chaque année avant le début de saison. Le comble pour un arbitre de basket est de siffler une faute où il n’y en a pas. Et aussi à l’inverse, d’oublier des coups de sifflet lorsqu’il devrait y en avoir.

Être impartial et diplomate pour être un bon arbitre de basket

Etre le plus juste possible et rechercher la perfection sont deux qualités recherchées chez les arbitres de sport. En aucun cas, un arbitre de basket doit avantager l’une des deux équipes. Malgré lui, l’arbitre peut influencer sur le résultat d’un match. Il possède un grand pouvoir. Un coup de sifflet peut changer le cours d’une rencontre.

Savoir communiquer de façon calme et saine avec les acteurs du jeu (joueurs et entraîneurs principalement) est une qualité que l’on retrouve chez un bon arbitre de basket. Expliquer ses décisions est important dans le monde de l’arbitrage. L’arbitre a une mission de pédagogie. Par exemple, dans certaines situations qui s’y prêtent, il se doit de rappeler aux joueurs ce qu’ils ont le droit et n’ont pas le droit de faire.

Un arbitre de basket doit s’adapter à son environnement

Le développement de plusieurs pratiques de basket-ball fait que l’arbitre doit s’adapter à son environnement. Les règles sont légèrement différentes selon les univers. Il y a quelques ajustements à réaliser. Un match de basket officiel en 5×5 ne s’arbitre pas de la même façon qu’un match de basket de rue ou de 3×3. Ces deux derniers types de basket sont plus rudes. De ce fait, les arbitres laissent plus jouer. Et ce, bien souvent à la demande des joueurs. Le basket rude et physique est ancré dans la culture du basket de rue. La défense de zone y est également parfois proscrite. Les arbitres de basket y ont donc pour habitude de siffler des fautes beaucoup plus rarement.

Salaire d’un arbitre de basket

Les arbitres de basket-ball n’ont pas tous le même statut à travers le Monde. En France, le statut d’arbitre professionnel n’existe pas à proprement parler. Les meilleurs arbitres français peuvent néanmoins générer de beaux compléments de revenus. Certains d’entre eux sont formateurs arbitres. Ils gagnent leur vie avec la combinaison de ces deux activités très liées.

De manière générale, une compensation financière est versée aux arbitres de basket diplômés pour chaque match officié. Une « prime » par match arbitré est versée selon un barème bien précis. Cette somme d’argent dépend de la division dans lequel l’arbitre officie. Elle s’élève à 600 euros en première division et à un peu plus de 400 euros en Pro B. A cela, s’ajoutent des indemnités de frais kilométriques. De plus, lors des déplacements lointains, l’hébergement des arbitres est pris en charge.

Quant à eux, les arbitres NBA sont intégralement professionnels. Ils gagnent très bien leur vie. La NBA possède une puissance financière inégalable dans l’univers du basket. Elle a donc la capacité d’offrir des revenus très confortables à ses salariés. Comme pour un joueur, la vie d’un arbitre de basket NBA est rythmée par les voyages. Un arbitre NBA peut officier jusqu’à 4 ou 5 fois par semaine. Et ce, dans autant de villes différentes. En ce qui concerne la rémunération, un arbitre NBA touche entre 600 et 3 000 dollars par match. Cela dépend de son expérience en NBA. Un arbitre rookie ne touchera pas le même chèque qu’un arbitre star.

Toujours aux Etats-Unis, les arbitres du basket universitaire américain sont eux-aussi très bien payés. Comptez en moyenne 1 500 dollars par match. Ce montant est supérieur au SMIC mensuel en France.