Les 10 basketteurs les mieux payés en Europe en 2024

Selon une enquête, voici les 10 basketteurs les mieux payés en Europe.
Basketteurs les mieux payés en Europe

Au basket-ball, il n’y a pas que la NBA qui compte. Si la Grande Ligue américaine génère des milliards de dollars chaque année, d’autres organisations sont également en mesure de proposer des revenus annuels à sept chiffres à leurs athlètes. Les clubs les plus riches du Vieux Continent rémunèrent leurs vedettes jusqu’à plusieurs millions d’euros nets. Au pays de l’Oncle Sam, les salaires les plus bas commencent à 898 000 dollars (soit environ 764 000 euros). Sachant que les impôts et taxes sont plus élevés aux États-Unis, et que les avantages en nature (hébergement, hôtel, billets d’avion pour les proches du joueur) n’existent pas en NBA, il est parfois préférable financièrement pour un basketteur d’être la star d’une grosse écurie d’Euroleague. Cela étant dit, retournons désormais au vif du sujet. Selon une enquête menée par Eurohoopes, voici les dix basketteurs les mieux payés en Europe en 2024 :

Shane Larkin

Larkin a fait le choix de devenir une star en Europe au lieu de rester dans l’anonymat en NBA. Tout un pays a adopté ce lutin américain. Naturalisé turc en 2020, le 18ème choix de la draft NBA 2013 possède à son palmarès deux titres de champion de Turquie ainsi qu’un trophée de vainqueur de l’Euroleague. Shake Larkin a battu des records de points et de paniers marqués depuis son arrivée à Efes Istanbul en 2018. Les défenses européennes n’ont pas encore trouvé la clé pour le contenir. Il exporte ses talents pour plus de 3,8 millions d’euros nets par an.

Kostas Sloukas

Ayant rejoint le Panathinaikos durant l’inter-saison en provenance de l’Olympiakos, Kostas Sloukas s’est attiré les foudres de nombreux supporters. En effet, les deux clubs grecs sont les meilleurs ennemis. Néanmoins, l’offre effectuée par les dirigeants du Pana était difficilement refusable. Référence à son poste de jeu en Europe, Sloukas toucherait des émoluments annuels compris entre 2,3 et 2,6 millions d’euros.

Kevin Punter

Star du Partizan Belgrade, l’arrière américain Kevin Punter évolue au sein du club serbe depuis la saison 2021-2022. Pour le récompenser de ses performances et de sa fidélité, il a prolongé son contrat à prix d’or cet été. Punter toucherait ainsi plus ou moins 2,4 millions d’euros pour l’exercice 2023-2024.

Nikola Mirotic

Naturalisé espagnol, cet intérieur d’origine monténégrine a longtemps été le basketteur le mieux payé en Europe. Et ce, à l’époque où il portait le maillot du Barça. Alors que son contrat avec le club catalan a été cassé cet été, Mirotic a rebondi à Milan. L’ancien joueur NBA des Bulls, des Pelicans et des Bucks toucherait entre 2,2 et 2,4 millions d’euros cette saison.

Darius Thompson

Non qualifiée pour les playoffs de l’Euroleague 2023 après avoir remporté la compétition pendant deux années consécutives, l’Anadolu Efes Istanbul a opéré à de nouveaux recrutements durant l’inter-saison. Parmi eux, la signature de Darius Thompson vient compenser le départ du serbe Vasilje Micic en NBA. L’arrière américain passé par Baskonia a rejoint la Turquie avec un contrat à 7 chiffres ! Son salaire pour la saison 2023-2024 serait de 2,2 millions d’euros.

Willy Hernangomez

Après sept saisons en NBA, l’international espagnol Willy Hernangomez a effectué son retour dans son pays natal. Ce pivot costaud formé au Real Madrid a rejoint le FC Barcelone. Avec un salaire annuel d’environ 2 millions d’euros, il figure parmi les dix basketteurs les mieux payés en Euroleague.

Toko Shengelia

En s’engageant à la Virtus Bologne en 2021, Toko Shengalia a sécurisé son avenir sur le plan financier. Il touche des émoluments avoisinant 2 millions d’euros par an. Une très jolie somme ! L’ex ailier-fort géorgien du CSKA Moscou est un basketteur majeur sur le Vieux Continent. Il n’a jamais réussi à percer en NBA, ni à y exister, lors de ses tentatives.

Juancho Hernangomez

Comme son frère Willy, Juancho Hernangomez a fait le choix de revenir en Europe cette saison. Et ce, après avoir également goûté à la NBA pendant sept saisons. A l’image de son aîné de un an, celui qui interprète « Bo Cruz » dans le film Netflix « Le haut du panier » génère des revenus très confortables. Son salaire au Panathinaikos est estimé à 2 millions d’euros sur la saison 2023-2024.

Will Clyburn

Ancienne star de la VTB League et de l’Euroleague avec le CSKA Moscou, Will Clyburn a quitté la Russie comme beaucoup de basketteurs étrangers. Recrue estivale phare de l’Anadolu Efes Istanbul en 2022, l’ailier américain est payé à hauteur de son expérience et de ses talents. Avec des émoluments annuels proches des 2 millions de dollars, on peut dire que Clyburn ne s’est pas vendu au rabais.

Mike James

Mike James est le basketteur le mieux payé de l’Histoire du championnat de France de basket-ball. Et de très loin ! En prolongeant son contrat à l’AS Monaco Basket en 2022, il a pulvérisé son propre record. Pour la saison 2023-2024, le fantastique meneur de jeu américain va toucher un salaire de 2 millions d’euros nets. Une somme qui a de quoi en faire sauter plus d’un de son siège. Néanmoins, ses émoluments sont amplement justifiés. James est un athlète d’exception, capable de prendre un match à son compte pour faire gagner son équipe.

Nicolo Melli

Cadre de la sélection nationale italienne et du club milanais, Nicolo Melli appartient à la catégorie des meilleurs joueurs d’Euroleague. Il est donc payé en conséquence. Son salaire mensuel est évalué à près de 200 000 euros. Ce qui correspond à un très bon salaire annuel dans le championnat de France Elite ! Si l’on enlève les impôts et taxes du salaire dont il bénéficiait en NBA, et que l’on ajoute les avantages en nature qu’il perçoit en Europe, à savoir un logement et un véhicule, ses revenus sont à peu près identiques.

Kevin Pangos

Star de l’Euroleague avec le Zenith de Saint-Petersbourg en 2020-2021, Kevin Pangos a retrouvé le basket européen après un an d’exil en Amérique. Le meneur de jeu canadien voulait à tout prix tenter sa chance en NBA. Il a obtenu ce qu’il voulait, signant un contrat avec les Cleveland Cavaliers. Malheureusement pour lui, Pangos a été très peu utilisé par le coach. Il s’est donc résolu à revenir sur le Vieux Continent, où de nombreuses écuries le courtisaient. Son choix s’est finalement tourné vers Milan. Doté de forts moyens financiers, le club italien lui proposait un salaire très intéressant. Celui-ci est similaire à son coéquipier Nicolo Melli.

Tomas Satoransky

Le meneur de jeu star de l’équipe nationale de République Tchèque a connu une carrière NBA longue de six saisons. Transféré à deux reprises lors du précédent exercice, il était clairement en perte de vitesse dans la Grande Ligue. Le natif de Prague a donc préféré rentré en Europe plutôt que de poursuivre son parcours aux États-Unis. En signant au FC Barcelone, Satoransky s’est assuré un très bon salaire. Celui-ci est estimé à légèrement plus de 2 millions d’euros annuels.

A propos de l'auteur de cet article
Picture of Alan Le Bolloch
Alan Le Bolloch
Alan est le fondateur et photographe de Basket-BallWorld ! Depuis plus de 10 ans, il partage sur ce blog ses connaissances et sa passion pour la balle orange.
On vous recommande 👍

Les jeux d’argents sont strictement interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé).

🏀 PROGRAMMES BASKET-BALL U9 - U20
⛹️ Développe ton jeu et tes connaissances