On vous recommande 👍
© Alan Le Bolloch / bolloch.com

Au cœur du double header #237 de Los Angeles

Table des matières

La Crypto.com Arena, anciennement connue sous le nom de Staples Center, est une salle de spectacle multifonctions. Elle accueille des matchs NBA. Mais aussi de la NHL, des cérémonies et des concerts. Une à deux fois par mois, il lui arrive d’être le théâtre de deux évènements sportifs ayant lieu le même jour. C’est ce que l’on appelle communément aux États-Unis le double header.

Le double header : deux matchs dans la même journée !

Organisés le week-end, les double header sont des évènements très prisés à Los Angeles. Il s’agit d’une double dose de sport américain pour les spectateurs qui souhaitent assister aux deux matchs de la journée.

Un match a habituellement lieu à l’heure du déjeuner… Avant une deuxième opposition sportive en soirée. Il s’agit d’une journée très chargée pour les salariés de la société AEG, en charge du management de la Crypto.com Arena.

Le personnel doit être présent avant les matchs pour les derniers préparatifs, puis accueillir les spectateurs. Leur mission ne s’arrête pas une fois le premier match terminé, puisqu’ils participent au changement d’apparence de la salle. Ce qui comprend le parquet, le décor… Sans oublier le nettoyage intégral des tribunes entre les deux matchs. Une fois toutes ses tâches réalisées, tous les collaborateurs se retrouvent pour un diner convivial en plein air, autour de tacos. Après l’effort, il est donc temps au réconfort.

Le changement du terrain et de décor est impressionnant. Pour un double header 100% NBA, les bannières de champions NBA et de maillots retirés des Lakers sont recouverts par des affiches aux couleurs des Clippers. Les lattes du parquet sont détachées une par une, puis déposées dans un ordre bien précis sur un charriot. L’organisation est impeccable. Tout est millimétré et chronométré. On commence à défaire les extrémités avant de finir par le rond central. Les paniers sont également rangés simultanément. Les spectateurs du deuxième match de la journée ne doivent pas avoir l’impression qu’une première opposition a eu lieu quelques heures plus tôt. Tout doit être exécuté le plus rapidement possible, en y apportant le plus grand soin.

double header NBA - Los Angeles

Les double-header NBA, une spécialité à Los Angeles

Chaque année, une dizaine de double header sont organisées à Los Angeles. Les double header concernent aussi bien les rencontres NBA que de NHL. La plupart des matchs NBA ont lieu en premier, à un moment atypique de la journée. Lorsque le double header est 100% NBA, les Lakers et les Clippers se succèdent dans l’enceinte de la Crypto.com Arena. Les joueurs des équipes à domicile ne sont pas vraiment fans des matchs les plus tôt. En jouant à 12h ou à 13h, les routines sont bouleversées. Pour Nicolas Batum, cela va même jusqu’à avantager les équipes visiteuses.

« Les matchs tôt, à l’heure du déjeuner, c’est particulier. C’est bien pour la famille en Europe. Ça les arrange pour regarder le match. La routine est différente mais je m’y suis fait. Il est plus simple de jouer tôt quand tu es à l’extérieur qu’à domicile. C’est vraiment particulier à domicile. Mais, au moins, à 16h, tu as fini ta journée et tu es chez toi. » nous indique t-il.

La double affiche Lakers vs Cavaliers et Clippers vs Jazz

En ce dimanche 6 novembre, les Los Angeles Lakers et les Cleveland Cavaliers ont lancé les festivités de la journée. Du côté californien, le trio de stars composé de LeBron James, Anthony Davis et Russell Westbrook s’est levé très tôt pour effectuer leur échauffement individuel à l’abri du regard des médias et des fans. Une habitude pour « King James », qui arrive toujours le premier à la salle lors des matchs à domicile des Lakers. D’après plusieurs locaux, LeBron arrive souvent 5h avant l’entre-deux… Et comme pour tout le monde pénétrant l’ancien Staples Center, sa voiture a été inspectée par un membre de l’équipe de sécurité. Celui-ci est équipé d’un détecteur de métaux. Il est également accompagné par un chien reniflant différentes zones du véhicule.

James Goldstein, célèbre spectateur du premier rang de la Crypto.com Arena et passionné de basket-ball, observe avec passion l’échauffement des joueurs. Proche de bon nombre de stars NBA, il a notamment l’occasion de partager quelques mots avec Donovan Mitchell. Puis d’échanger une poignée de mains avec Paul George un peu plus tard dans la journée.

Lors de l’échauffement personnel des joueurs, les médias s’amassent par dizaines autour du terrain. Il s’agit du moment parfait pour contempler la précision des gestes techniques des athlètes NBA. Mais aussi pour réaliser des photos et vidéos d’exception. A 45 minutes du coup d’envoi de la rencontre, les journalistes sont invités à rejoindre leur place en tribune de presse.

Des chants de « MVP » qui descendent des tribunes

Le premier match de la journée oppose les Los Angeles Lakers aux Cleveland Cavaliers. Les locaux débutent bien la rencontre et mènent de six points à la pause. Finalement plus à l’aise dans un rôle de sixième homme que de titulaire, Russell Westbrook réalise une entrée fracassante. Des acclamations et chants « MVP » descendent des tribunes lors de ses apparitions sur la ligne de réparation.

Cependant, les Lakers vont retomber dans leurs travers en seconde période. Les 27 points de LeBron James s’avèreront insuffisants face aux 57 points cumulés du duo Garland – Mitchell. Dans le tunnel reliant le terrain aux vestiaires, la déception des locaux pouvait facilement se lire sur les visages.

MVP - Russell Westbrook

Programmé quatre heures après la défaite des Lakers, le second match NBA du jour s’est déroulé sans soucis. Après nettoyage et essuyage du parquet, le premier joueur du Utah Jazz à pénétrer dans l’enceinte prouvait prendre possession du terrain. Deux par deux, les joueurs des deux équipes se succédaient sur le parquet lumineux des Los Angeles Clippers. Puis, comme à son habitude, l’ouverture des portes aux fans pouvait avoir lieu 1h avant l’entre deux.

Handicapée par les forfaits de Kawhi Leonard et de Luke Kennard, l’équipe locale finira par céder dans le dernier quart-temps face aux surprenants Utah Jazz.

Ce dimanche n’aura donc pas réussi aux équipes NBA de Los Angeles, toutes deux vaincues. Les Clippers n’auront pas eu le temps de gamberger puisqu’ils affrontaient les Cavaliers en back-to-back dès le lendemain…

Pour les médias couvrant les deux matchs NBA du jour, la journée a été particulièrement longue. Celle-ci s’est étendue de 10h du matin jusqu’à 23h pour les derniers à quitter les lieux !

Pour poursuivre votre lecture sur Basket-BallWorld :