parier sur Euroleague - guide
© Alan Le Bolloch / bolloch.com

Comment parier sur l’Euroleague ?

Table des matières

Dans cet article, nous vous livrons conseils et astuces pour parier sur l’Euroleague. Vous allez apprendre les erreurs à éviter. Et ainsi comprendre comment optimiser vos gains en misant votre argent sur cette compétition de basket.

Parier sur la saison régulière de l’Euroleague

L’Euroleague est une compétition particulière. Au delà de rassembler les meilleurs clubs européens du Continent, cette ligue se dispute en parallèle des championnats domestiques. En 2022, les 15 clubs étaient dispatchés dans neuf pays différents. A savoir la France, l’Espagne, la Turquie, l’Allemagne, la Grèce, l’Italie, la Serbie, la Lituanie et Israël.

Chaque équipe s’affronte en match aller-retour. Au total, chaque formation dispute 34 matchs de saison régulière. Ceux-ci viennent s’ajouter à la trentaine de rencontres programmées dans le championnat de leur pays respectif. Par exemple, l’ASVEL et Monaco sont engagés dans le championnat de France. Chaque week-end, ils ont un match à jouer en Elite. Et ce, sans compter la coupe de France et la Leaders Cup. Ces rencontres viennent se caler dans un calendrier ultra chargé comprenant chaque semaine le championnat national et la coupe d’Europe.

Planning des matchs d’Euroleague

Les matchs ont principalement lieu le jeudi et le vendredi. Viennent s’ajouter le mardi et le mercredi lors de certaines semaines à deux rencontres. C’est lors de ces semaines avec des matchs très rapprochés que le plus de surprises peuvent avoir lieu. Les équipes enchaînent les confrontations et peuvent plus facilement tomber dans le piège tendu par le club adverse. Personne n’est à l’abri de subir un coup de mou mentalement et/ou physiquement.

Multiplier les matchs de très haut niveau et les voyages les rend plus vulnérables à une blessure ou à un sentiment de fatigue. Les athlètes restent des êtres humains, comme tout le monde. De plus, le basket-ball est un sport collectif et d’adresse. Il peut arriver que la machine soit enrayée et que les shoots soient déréglés. Ce sont des raisons pour lesquelles les équipes d’Euroleague disposent d’environ 15 joueurs professionnels dans leur effectif. Le fait de disposer d’une équipe à rallonge permet aux coachs de pianoter au mieux entre le championnat domestique et l’Euroleague.

Des moyens financiers qui divergent

Des inégalités de budget et masse salariale règnent entre les différentes équipes. Les taxes et impôts sur les salaires des basketteurs professionnels ne sont pas identiques selon les pays. Chaque État dispose de ses propres règles au niveau fiscal. Les formations les plus performantes sont souvent les mêmes. Les favoris pour remporter l’Euroleague également. C’est l’une des particularités de cette compétition européenne reine. Même si, chaque année, il y a des surprises…

Tout en haut du classement, on retrouve des poids lourds tels que le FC Barcelone, le Real Madrid, Olympiakos, Fenerbahce ou encore Anadolu Efes Istanbul. La plupart d’entre eux sont financés en bonne partie par le club de football appartenant à la même institution. Pour être performante en Euroleague, une équipe doit en moyenne disposer d’un budget supérieur à 15 millions d’euros par saison. Les prétendants au titre affichent quant à eux entre 30 et 45 millions d’euros de budget.

Des règles et un type de jeu qui diffèrent du championnat de France

En Euroleague, il n’existe pas de limite concernant le nombre de joueurs étrangers inscrits sur la feuille de marque. Cela signifie que si elle le désire, une équipe peut par exemple aligner que des basketteurs américains. Dans le championnat français ou espagnol par exemple, c’est impossible. La règlementation est différente. Elle impose la participation d’un certain nombre de joueurs formés localement.

L’Euroleague se caractérise par du basket-ball de très haut niveau. « Every game matter » ! Comme son slogan l’indique, chaque match compte. Toutes les possessions sont précieuses. Une erreur offensive ou défensive se paie cash. Les équipes ne se font pas prier pour sanctionner leurs adversaires. Les prises de décisions sont plus rapides que dans l’Elite française. Les joueurs sont plus adroits. Leur QI basket est plus élevé. Les systèmes de jeu et stratégies sont plus élaborées. Il s’agit tout simplement de la crème du basket européen. Parier sur l’Euroleague revient à miser de l’argent sur un match de la deuxième ligue la plus compétitive au Monde derrière la NBA.

Un taux proche de 75% de victoires à domicile en 2021/2022

De manière générale, les équipes évoluant à domicile ont la probabilité la plus forte de gagner les matchs. L’avantage du terrain est très important en Euroleague. Les locaux peuvent en effet compter sur le support de leurs fans. En plus de posséder des automatismes dans leur salle… Tout cela sans compter le fait qu’ils ne disposent pas de la fatigue liée au déplacement et éventuellement au décalage horaire, au contraire de leurs adversaires. Même si la grande majorité des équipes engagées en Euroleague voyagent en avion privés, passer du temps dans les transports ne favorisent pas la récupération.

Au delà de ces aspects, comme dans tout championnat sportif, l’arrivée d’un nouveau joueur et/ou d’un nouveau coach peut littéralement changer le visage d’une équipe. En difficulté à un moment de la saison, elle peut alors se mettre à enchaîner les victoires.

Les longues séries de victoires existent en Euroleague. De même que les défaites qui s’accumulent sans le moindre succès dans une période sombre. Néanmoins, veuillez noter que chaque série a une fin. Aucune équipe ne peut gagner ni perdre tous ses matchs.

Parier sur les playoffs et le Final Four

Le format des playoffs d’Euroleague est atypique. Les quarts de finale se disputent au meilleur des cinq matchs. Et ce, en prenant en compte le classement de la saison régulière pour déterminer les équipes disposant de l’avantage du terrain. Celui-ci disparaît dès les demi-finales du championnat. En effet, à moins que que la ville hôte du Final Four n’accueille à l’année l’une des quatre équipes qualifiées pour le dernier carré de l’Euroleague, plus personne ne joue à domicile à partir de ce stade de la compétition.
Bien souvent, il s’agit d’une ville neutre. Et dont l’arena est en mesure d’accueillir une bonne dizaine de milliers de fans. La ville hôte du Final Four de l’Euroleague est déterminée au moins un an avant la prochaine édition.
De plus, les demi-finales et la finale se disputent sur une manche sèche. Les équipes n’ont donc pas le droit à l’erreur. Un jour de repos est laissé entre ces deux rencontres décisives. En outre, il faut savoir qu’un match honorifique pour la troisième place est également joué entre les perdants des deux demi-finales.

Parmi les choses importantes à savoir concernant le Final Four de l’Euroleague, il y a le fait que le premier de la saison régulière soulève rarement le trophée à la fin. Le champion est bien souvent une autre équipe. Que retenir de phénomène ? Les cartes sont redistribuées à partir des demi-finales. Effectivement, les résultats acquis au cours de la saison ne comptent plus. Ainsi, l’équipe la plus expérimentée a le plus de chance de ressortir vainqueur du tournoi. Disposer de joueurs habitués à la pression et aux grands événements est d’une grande aide dans cette situation. Un facteur lié à la chance et l’adresse le jour J entre également en compte. En revanche, celui-ci n’est pas toujours totalement contrôlable.

Les opérateurs pour parier sur l’Euroleague

En France et à l’étranger, il existe une multitude d’opérateurs pour parier sur l’Euroleague. Certains sont mêmes partenaires de clubs. A l’image de OlyBet avec le Zalgiris Kaunas. Ou encore Bwin avec l’Olympiakos.

Nous ne vous conseillons aucun d’entre eux particulièrement. Ils offrent tous des bonus de bienvenue si vous ne disposez pas déjà d’un compte. Aussi, ils pratiquent généralement des cotes légèrement différentes les uns par rapport aux autres. A vous de voir le ou les opérateurs qui vous conviennent le mieux.